mardi 29 octobre 2013

"Le Monde" : « Combattre Big Brother » et promouvoir Big Brother, c’est toujours vendre du papier (et des clics)

Par Pièces et main d'oeuvre
 
Ce mardi 22 octobre 2013, Le Monde consacre quatre pages aux écoutes de la NSA, notamment sur le territoire français : « le public ne doit pas être maintenu dans l'ignorance de programmes d'écoute et d'espionnage prenant des dimensions telles qu'ils mettent à bas tout principe de contrepoids en démocratie. » Tardive découverte. Dès 2008, Pièces et main d’œuvre publiait Terreur et possession – Enquête sur la police des populations à l'ère technologique[1] .

L'« affaire Snowden » vient confirmer un discours que nul au Monde n'a cru bon de relayer. C'est que le quotidien est une référence pour les promoteurs de l'industrie numérique. Cette « Nouvelle France Industrielle » qui, selon Hollande et Montebourg, va nous sortir de la « Crise ». Un jour, Le Monde s'offusque de la surveillance planétaire comme d'une prétendue « dérive » de la numérisation. Un autre, il fait la publicité du « Big Data » pour les industriels et pouvoirs publics : « L'analyse des gros volumes de données peut devenir d'une efficacité sans faille, ou presque. Elle permettra par exemple de proposer à un internaute une réclame ciblée ou à un patient un traitement sur mesure. »[2] Publi-reportage à l'appui. Or, si l'on numérise des pans de plus en plus vastes de nos vies, il n'y a pas à s'étonner que celles-ci soient connues, analysées, exploitées. La surveillance de la population est dans le projet cybernétique comme le fruit dans la graine.
(...)

Lire la suite du texte de Hors-Sol : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=448

[1] Editions L'Echappée.
[2] Le Monde, 15 octobre 2013.


(Pour lire le texte intégral, cliquer sur l’icône ci-dessous.)



 
Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...


lundi 28 octobre 2013

Les illusions du progrès technique

Les illusions du progrès technique

La course au high tech, ses conséquences et ses alternatives
Téléphone portable, automobile, ordinateur, console de jeux, lecteur MP3... Nous vivons dans un monde où la technologie est omniprésente, son évolution spectaculaire. Pourtant, le progrès technique est-il forcément synonyme de progrès social ? Quelles sont les conséquences sociales et environnementales de la course au high tech ? Quelles sont ses alternatives ?
 
Au risque de se faire qualifier de rétrograde, voire d'obscurantiste *, nous allons pourtant questionner la réalité du progrès. Quelles sont les contradictions soulevées par la course au high tech ? La technologie est-elle réellement, comme on l’entend souvent, « au service de l’Homme » ? Dans quelle mesure un progrès technique constitue-t-il un progrès social ?
 
 
 
 Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

 


Les deux France : l’une bouge l’autre pas

Où on nous explique que l'économie française est duale. Une partie est dynamique tandis que l'autre se délite. Question à laquelle ne répond pas la vidéo : la partie dynamique de l'économie française pourra-t-elle créer suffisamment d'emplois pour réduire le chômage ?



Alexandre Mirlicourtois est directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi

mardi 22 octobre 2013

En Colombie, guerre contre les semences au nom du libre-échange

En Colombie, on détruit des milliers de tonnes d’aliments et de semences paysannes en conséquence du traité de libre échange avec les Etats-Unis.


Le 24 août 2011, la tranquillité de la petite ville de Campoalegre, au Sud de la Colombie, est brusquement interrompue par l’irruption de forces de la police militaire accompagnant cinq fonctionnaires de l’Institut Colombie d’Agriculture et d’Elevage (ICA). Ceux-ci confisquent et détruisent les sacs de riz produits par une vingtaine de paysans locaux. Des sacs contenant soixante-dix tonnes de riz destiné à l’alimentation humaine sont ainsi déchirés à la pelleteuse, puis jetés à la décharge publique.
 
En 2011, 1167 tonnes de semences, puis en 2012, 2793 tonnes, principalement de riz, mais aussi de pomme de terre, de maïs, de blé, de plantes fourragères et de haricot rouge sont ainsi retirés de la circulation dans cinq départements, près de la moitié étant détruite, l’autre confisquée.
 
La motivation de ces actions d’un organisme d’Etat dont la mission est de « contribuer au développement et aux exportations du secteur agricole colombien en s’assurant de la santé et de l’innocuité de la production primaire » (sic) ? Montrer que la Colombie respecte les clauses relatives aux droits de propriété intellectuelle appliqués aux semences, prévues par le Traité de libre échange avec les Etats-Unis, ratifié par la Colombie dès 2008 et par le Congrès de Washington en 2011. Appliqués aux semences, ces droits sont consignés dans la convention UPOV de 1991, approuvé en Colombie par la loi 1518 de 2012.
 
Une loi colombienne de 2006 prévoyait déjà des peines de quatre à huit ans de prison et des amendes allant de 26 à 1 500 salaires mensuels à l’encontre de ceux qui ne respecteraient pas les droits de propriété intellectuelle sur les semences. En 2010, la résolution 9.70 de l’ICA a renforcé ces obligations, en régulant la production, l’usage et la commercialisation de semences en Colombie.
 
 


 

Un classique de la désinformation : La voix de la Russie du 21 octobre 2013




Durée : 1h 03min 46sec | Postée : Il y a 24 heures | Chaîne : Voix de la Russie

Bienvenue pour cette nouvelle édition du journal télévisé de La Voix de la Russie. Ce rendez-vous hebdomadaire en français vous présente les actualités russes, françaises et internationales sous l’angle de la réinformation. Contrairement à une vision tronquée et manichéenne de l’information délivrée par le mainstream médiatique français, nous nous efforcerons de vous faire percevoir que la vérité n’est jamais toute entière du même côté…

Au sommaire de cette édition du 21 octobre 2013 :
•Le Conseil Constitutionnel dit "non", à la liberté de conscience pour les maires qui refusent la dénaturation du mariage. La société civile s'organise et lance le "Grenelle de la Famille".
•M. Bricolage en Afrique du Sud : le champion de l'apartheid politique reçoit une leçon de démocratie du président Zuma.
•Oubliez chômage, retraite, insécurité, matraquage fiscal et immigration, il faut pleurer sur le sort de Leonarda.
•Le monde rural qui souffrait en silence et se suicidait sans bruit, commence à se révolter.
•Le Centre de Russie pour la Science et la Culture termine la semaine de la langue russe et ouvre le 7ème Salon du livre russe.
•Exposition exceptionnelle dans l'enceinte du Kremlin, Anna Karpova vous fait revivre "les sacres des tsars et les couronnements au Kremlin de Moscou".
•Sur son plateau moscovite, l'émission "A bâton rompu" reçoit le journaliste André Jvirblis pour aborder la question de la bioéthique en Russie.


 

jeudi 17 octobre 2013

France : Où va le marché de l'immobilier ?

 
Bulle immobilière ou pas ?



 
Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

vendredi 11 octobre 2013

CONSEIL MUNICIPAL DU 17 OCTOBRE 2013 : ordre du jour



  CONSEIL MUNICIPAL DU 17 OCTOBRE 2013

Ordre du Jour

RAPPORTEUR : M. LE MAIRE  
1 Approbation PV séance du 9 septembre 2013 -
2 - Décisions municipales – Information du Conseil
3 - Rapport d’activité de la Communauté Urbaine de Bordeaux pour l’année 2012
4 - Acceptation d’un don du CCAS

RAPPORTEUR : M. GELLE – Adjoint délégué aux Déplacements - au Développement Durable
5 - Services d'auto-partage – autorisation et fixation des droits de place
6 -Transfert du pouvoir concédant de la concession gaz au SDEEG

RAPPORTEUR : M. JESTIN – Adjoint délégué à l'Urbanisme - à Taxe locale de  
publicité extérieure
7 - Ajustement du champ d’application de la taxe locale sur la publicité extérieure
(TLPE) - Instauration d’une exonération pour le mobilier urbain dépendant des concessions municipales d’affichage
8 - Autorisation de dépôt d’un permis de construire modificatif pour l'installation
provisoire de bâtiments modulaires sur une partie des parcelles BH 161 et BE 379

RAPPORTEUR : Mme LUTREAU-CHAVERON – Adjoint Délégué aux 
Ressources Humaines
9 - Création d'un poste de technicien aux Services Techniques
10 - Animateur Cyberbase
11 - Modalités de rémunération des agents contractuels de l'Ecole de Musique
12 - Chargé de mission à la Direction Générale des Services

RAPPORTEUR : M. CASTEX – Adjoint délégué aux Finances 
13 - Attribution d'une subvention exceptionnelle – Association PUCEART



jeudi 10 octobre 2013

Echos de la conférence - Ecologie et socialisme : nouveau gadget ou nécessité ?


Voici les vidéos de la conférence :
Ecologie et socialisme : nouveau gadget ou nécessité ?








Bibliographie sommaire

 BOOKCHIN, Murray.- Qu'est-ce que l'écologie sociale ?.- Lyon : Atelier de création libertaire, 2012.- 55 p., 6 euros.

 GORZ, André.- Ecologica.- Paris : Editions Galilée, 2008.- 163p, 25 euros

HARRIBEY, Jean-Marie.- Raconte-moi la crise.- Lormont : Le Bord de l'Eau, 2009.- 192 p., 14 euros.

HARRIBEY, Jean-Marie et LOWY, Michael (dir).- Capital contre nature.- Paris : PUF, 2003.

LOWY, Michael.- Ecosocialisme, L'alternative radicale à la catstrophe écologique capitaliste.- Paris : mille et une nuits, 2011.- collection Les petits libres, 237 p., 5 euros. Comporte en annexes les premiers manifestes pour l'écosocialisme (2001, 2008)

MELENCHON, Jean-Luc .- La règle verte, Pour l'éco-socialisme.- Paris : Editions Bruno Leprince, 2012.- collection café république, 142 p., 5 euros.

TANURO, Daniel.- L'impossible capitalisme vert.- Paris : La Découverte, 2010. collection « Les empêcheurs de penser en rond, 305 p., 16 euros.

Revues
Contretemps (www.contretemps.eu/‎ ), Ecologie et Politique (http://www.ecologie-et-politique.info/), Inprecor (http://www.inprecor.fr )

Sur internet

Manifeste pour l'écosocialisme adopté par le Parti de Gauche
http://www.lepartidegauche.fr/quisommesnous/identite/manifeste-pour-ecosocialisme-22-au-24-mars-2013-21786
également édité par Bruno Leprince

Commentaire de la gauche anticapialiste sur les premières assises
http://www.gauche-anticapitaliste.org/content/contribution-de-la-ga-suite-aux-assises-pour-lecosocialisme

Contribution des Alternatifs
http://ecosocialisme.com/2012/11/22/contribution-des-alternatifs/

Daniel Tanuro sur le manifeste des Assises dans la revue Contretemps
http://www.contretemps.eu/interventions/propos-%C2%AB-manifeste-%C3%A9cosocialiste-%C2%BB-parti-gauche

Sur l'anthropocène
http://www.youtube.com/watch?v=-cJYXlfjADE

dimanche 6 octobre 2013

Le CAC 40 va distribuer 40 milliards de dividendes

Les ténors de la cote devraient distribuer environ la moitié de leurs profits récurrents en dividendes pour 2013. Toutes les sociétés du CAC 40 sont appelées à verser un coupon l’an prochain, selon les analystes.


Les entreprises du CAC 40 vont redistribuer la moitié de leurs profits (hors exceptionnel) aux actionnaires : 39,9 milliards d’euros de dividendes devraient ainsi être versés en 2014 au titre de l’exercice 2013. Un chiffre en croissance de 5 %, selon les estimations de FactSet, retraitées par PrimeView. « Et la hausse effective pourrait être plus marquée si la conjoncture continue de s’améliorer, pronostique Nicolas Simar, gérant spécialisé sur cette thématique chez ING IM. Rappelons que les dividendes sont en général décidés en début d’année et versés au printemps. »

Lire la suite :
Le CAC 40 va distribuer 40 milliards de dividendes | ActuWiki

mercredi 2 octobre 2013

Conférence - débat : Les nouvelles donnes de la réforme des collectivités locales



tƐg
Conférence-débat à Talence

 
Les nouvelles donnes de la réforme des collectivités locales

 avec






Jean-Jacques Paris
 Vice Président du Conseil Général de la Gironde

 Secrétaire général de l’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains

 


Le débat sera animé par


Bernard Conte

Vendredi 11 octobre 2013

 de 20h15 à 22h15


-------------------------------------------------------------------------

Auditorium du Forum des Arts et de la Culture

 Place Alcala de Henares – À côté de la librairie Georges

Centre ville de Talence

Tramway ligne B – station Forum

 Contact : 06 98 52 99 78 - bconte@free.fr
 

mardi 1 octobre 2013

Bio : le recul entrainé par les normes européennes

La Ruche qui dit Oui ! : Qui tire les ficelles du bio ?
Enquête et révélations

J’suis détective privé. Les noms, les faits, les dates, les disparus : je déniche tout grâce à mon flair. Par contre, j’confirme que l’argent n’a pas d’odeur ; je loue ma truffe aux plus offrants. Dans le milieu, on m’appelle la mangouste… Ce matin là, les petits gars de La Ruche qui dit Oui ! ont poussé ma porte avec une mission, « découvrir qui se cache derrière l’agriculture bio et qui fixe les règles dans ce milieu ». J’ai demandé : « Vous avez de quoi payer ? » Ils ont répondu : « Deux kilogrammes d’oseille, en cagette. » Banco, j’décidais de mener l’enquête. -
 
J’en connais un rayon sur la mafia napolitaine, les gangs d’El Paso ou les Yakuzas. Mais pour le réseau de l’agriculture bio, je partais de zéro. Faut dire que sur l’sujet tous mes contacts prenaient la pose nihiliste… « Le bio, ça n’existe pas » , « c’est du vent » , « c’est une arnaque pour les bobos » , « on y comprend rien » , « c’est opaque »… Est ce qu’ils avaient peur de parler ? Possible… Cette affaire devenait aussi trouble qu’un whisky non filtré. Je décidais d’en apprendre plus sur cette mouvance en compulsant les archives des dernières années…
 
En tant que courant de pensée, l’agriculture biologique peut se réclamer d’influences aussi contradictoires que celle de Masanobu Fukuoka (tendance spirituelle), de Rudolf Steiner (tendance ésotérique), ou d’Albert Howard (tendance scientifique). Mais dans les faits, la notion d’agriculture biologique ne s’est généralisée qu’après la seconde-guerre mondiale, en réaction à l’agriculture chimique et productiviste qui s’imposait en Europe