samedi 29 mars 2014

Intervention au cours de la séance du Conseil municipal du 29 mars 2014



Transparence

Dans les programmes électoraux des quatre listes de candidats à l’élection municipale de Talence, il a été fait de nombreuses promesses, notamment à propos de la « transparence ». Ces promesses vont-elles comme à l’habitude rester sans suite ?

En ce début de mandature, il serait bon d’assurer un minimum de transparence, ne serait-ce que pour lutter contre l’abstention générée par la défiance croissante des électeurs à l’égard des élus et de la classe politique en général. Il me semble que la transparence, que l’on peut décliner dans différents domaines, peut aider à lutter contre le fléau de  l’abstention future (pour mémoire l’abstention dimanche dernier a été à Talence de 43,7%, ce qui représente environ 9 750 électeurs à comparer avec les 6 122 voix qui ont permis la victoire au premier tour du maire sortant – en fait le vrai vainqueur a été l’abstention).

Comme je l’ai dit, la transparence dans le dispositif politique local peut participer à renforcer la démocratie en ramenant les abstentionnistes vers les urnes. Je propose que tous les élus de cette assemblée fournissent toute information nécessaire concernant leurs différents mandats, concernant les indemnités perçues ainsi que le montant des petits à-côtés (jetons de présence dans certaines structures – conseils d’administration, par exemple- etc…). Ces informations seront rassemblées et publiées, pourquoi pas, sur le site Internet de la mairie.

Il ne s’agit pas d’étaler sur la place publique des éléments confidentiels, il s’agit simplement de montrer aux électeurs qu’un élu n’est pas un privilégié et qu’il mène une vie normale, avec des revenus suffisants, sans pour autant, être excessifs.

Je propose que cette démarche de transparence, fort utile à la démocratie, figure à l’ordre du jour du prochain conseil municipal.

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

jeudi 27 mars 2014

Delamarche : l'arithmétique de nos élites n'est pas la même que celle du bas peuple...

Olivier Delamarche

"Les marchés sont au plus bas"... "une bulle de crédit épouvantable"... "Il y a des soucis en Chine"... "il y a une dichotomie entre les discours et la réalité"





Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

vendredi 21 mars 2014

Les Verts : Jean-Marc Ayrault « apaise le jeu »

À la veille des municipales, les Verts sont-ils un atout ou un boulet pour le PS ?


L’affaire de Notre Dame des Landes est-elle la goutte d’eau qui fait déborder le vase socialiste ? La réaction de Jean Marc Ayrault a été dans un premier temps d’une rare fermeté : les Verts doivent« sortir de l’ambiguïté ». Cette mise en demeure était adressée à Cécile Duflot qui avait donné une interview au Monde pour se solidariser des manifestants de Nantes. Or lesdits écologistes ont provoqué (et souvent accompagné) le saccage du centre ville de Nantes. Et leur combat contre l’aérodrome est mené alors que le projet a été voulu et soutenu par tous les élus de la région, à commencer par le Premier Ministre. Voilà largement de quoi légitimer la colère de Jean-Marc Ayrault.
Au salon de l’agriculture, changement de discours : on ne va pas se battre avec les Verts car la priorité du gouvernement, c’est avant tout la lutte contre le chômage, donc la réussite du Pacte de Responsabilité, arme surpuissante pour la création d’emplois. Du moment que les écologistes restent dans cette ligne, ils ont leur place au gouvernement. Jean Vincent Placé, président du groupe des Verts au Sénat, indique qu’il n’y a pas de raison pour EELV de quitter le gouvernement, et que l’unité de la majorité est indispensable.


Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

La crise au service de l'écologie



Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Communes : l'articulation du cycle d'investissement et du cycle électoral

Ce que ne dit pas l'intervenant, c'est que les investissement municipaux futurs seront fortement contraints par la réduction des subventions accordées aux collectivités locales par le gouvernement.


La ministre de la Décentralisation Marylise Lebranchu prévoit une baisse de l'ordre de 10 milliards d'euros des aides aux collectivités locales d'ici 2017.



Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

jeudi 20 mars 2014

Europe : Dindon de la France !

Comment la France sauve la zone euro (vidéo)

Olivier Passet directeur des synthèses économiques chez Xerfi




Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

lundi 17 mars 2014

La campagne au marché

Le dimanche au marché





Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

dimanche 16 mars 2014

Le FMI admet que l’austérité aggrave les inégalités sociales - On ne le savait pas !!!

Exercice de mémoire : 


1) qui dirige le FMI ? (La DROITE) 


2) Qui applique les politiques austéritaires imposées par ce même FMI (+Bruxelles) ? (La -pseudo- GAUCHE) 


3) Qui nous raconte vouloir lutter contre les inégalités sociales au niveau municipal ? (La DROITE et la fausse GAUCHE)...


On nous prendrait pas pour des débiles ???





Des experts du Fonds monétaire international (FMI) ont estimé jeudi que l’austérité mise en oeuvre dans certains pays riches, parfois sous la pression du Fonds lui-même, avait contribué à creuser des inégalités sociales.« La vaste consolidation budgétaire en cours dans plusieurs économies a fait naître des inquiétudes liées à son impact potentiel sur les inégalités », admettent les économistes du FMI dans leur rapport sur les inégalités, le deuxième de l’institution en moins de trois semaines. Selon eux, les plans d’économies budgétaires conduisent traditionnellement à des pertes d’emplois, qui ont tendance à renforcer les inégalités au détriment des moins favorisés, dont les revenus dépendent quasi exclusivement de leurs salaires.


Le FMI, qui négocie actuellement un plan d’aide avec l’Ukraine, a déjà reconnu qu’il avait sous-estimé l’impact de l’austérité sur la croissance, mais c’est la première fois qu’il évoque ses effets sur les inégalités sociales.


Les pauvres écopent davantage

Le rapport, qui ne représente pas la position officielle du Fonds, se penche notamment sur l’Europe, où cinq pays plombés par leur dette publique, dont la Grèce ou l’Irlande, ont dû se soumettre à des cures d’austérité en échange de l’aide de Bruxelles et du FMI. Selon ces experts, les inégalités ont augmenté dans environ la moitié des pays européens qui ont mené des ajustements budgétaires entre 2007 et 2012. Sur cette période, les 10 % les plus pauvres ont ainsi proportionnellement perdu plus de revenus que les classes moyennes en Grèce, et même plus que les 10 % les plus riches en Italie, selon le document.

S’inquiétant d’une montée générale des inégalités, les experts du Fonds préconisent des mesures qui sortent de la boîte à outils traditionnelle de l’institution. Afin d’épargner les programmes d’aide sociaux, ils suggèrent ainsi « d’augmenter les dépenses publiques à visées sociales » et de s’appuyer davantage sur une fiscalité plus progressive qui reviendrait à imposer les plus riches.

Les pays avec des taux d’imposition sur le revenu uniforme pourraient ainsi envisager des « taux plus élevés sur les plus hauts revenus que pour les classes moyennes », selon le rapport. Le Fonds appelle également à une hausse de l’imposition sur la propriété foncière, qui cible par nature les ménages plus aisés. « Ces taxes sont équitables et efficaces et il y a une marge considérable pour les augmenter dans de nombreux pays », indique le rapport.


 Source : Le Devoir
Commentaire : Le FMI sait très bien que les programmes qu'il impose engendrent la pauvreté et le creusement des inégalités sociales. Ces programmes ont été imposés au Tiers-Monde dès le début des années 1980. Leurs conséquences sociales dramatiques ont été mises en lumière dès 1987. Alors, que le FMI ne nous raconte pas qu'il découvre aujourd'hui ces conséquences néfastes et qu'il conseille la mise en oeuvre de politiques "sociales". Ce discours n'a pour seul objectif que "d'amuser la galerie" et rien d'autre. Pour nous, il signifie : continuer à vous serrer la ceinture !

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

vendredi 14 mars 2014

L’évolution des prix immobiliers : les gagnants et les perdants (vidéo)

L’évolution des prix immobiliers : les gagnants et les perdants (vidéo)
par
Alexandre Mirlicourtois - Directeur de la conjoncture et de la prévision de Xerfi




mardi 11 mars 2014

mercredi 5 mars 2014

Présentation de la liste : UNE VRAIE GAUCHE POUR TALENCE

La présentation publique de la liste 


« Une vraie Gauche pour Talence » 

conduite par 


Bernard Conte 
et Marie Fauré

présentée par le Nouveau Parti Anticapitaliste, et par le Parti de Gauche et le mouvement « Ensemble » (membres du Front de Gauche).

aura lieu le jeudi 6 mars, à partir de 19h à 21h30, 
au Café de l'Horloge, 
2 cours Gambetta, Talence (Barrière St-Genès).



samedi 1 mars 2014

Municipales 2014 - Talence solidaire

TALENCE SOLIDAIRE 

« UNE VRAIE GAUCHE POUR TALENCE » 


Texte de Catherine Allemandou
La municipalité sortante déclare Talence ville solidaire, grâce à son action qu’elle décline en plusieurs points que nous reprenons

TALENCE,
VILLE SOLIDAIRE OU L’ON PEUT SE LOGER

Qu’en est-il vraiment ?
L’accès au logement privé tant locatif qu’en accession à la propriété relève du parcours du combattant à Talence. Le journal « DAZIBAO »de juillet 2013 a montré en testant quelques agences immobilières de Talence le décalage flagrant entre les prix proposés et les ressources des personnes y compris avec des salaires moyens. Pourtant, beaucoup de nouvelles constructions sont édifiées. A qui donc sont-elles destinées ? A l’évidence, ni aux personnes ayant de faibles revenus, ni même aux couches moyennes.

L’accès au logement social
D’après la mairie, le parc de logement social représente plus de 25% de l’offre, mais qu’en est-il des demandes non satisfaites ? Quelle politique d’attribution de la mairie en terme de logement réservé (20%) ? Quelle place et quelles positions du maire dans les conseils d’administration des organismes HLM dans lesquels il siège ?


NOS PROPOSITIONS
- dépassement du taux de 25% de logement social, l’enjeu étant d’éviter une densification et une relégation dans des quartiers spécifiques en favorisant la construction de programmes diffus sur l’ensemble de la ville.
- lutter contre la spéculation immobilière par une action volontariste au travers du plan local d’urbanisme en développant  une politique foncière publique sur les terrains non encore urbanisés, en intervenant lors des ventes de maisons et d’immeubles, en utilisant le droit de préemption, ainsi que le droit de réquisition des logements vacants (autorisation préfectorale sur proposition du maire)
- prendre un moratoire interdisant toute expulsion locative, ainsi que les coupures d’énergie
- développer d’autres types de location (baux à réhabilitation, services de sous location) pour accompagner les personnes les plus en difficultés.



TALENCE,
VILLE SOLIDAIRE OU L’ON VOUS AIDE A TROUVER DU TRAVAIL

Il n’y a malheureusement pas de quoi pavoiser ! Il n’y a quasiment plus d’industries à Talence, les activités se situant essentiellement dans le secteur des services : commerce, transports, ’immobilier, administrations .En 2009, selon l’INSEE, le taux de chômage des talençais était de 12%.
Sans déprécier l’utilité des chantiers menée avec d’autres par la municipalité sortante, la question peut se poser de l’action et de l’efficacité des services partenaires de la commune, tels la mission locale, le plan local par l’emploi et l’économie, Talence innovation.


NOS PROPOSITIONS
Une politique municipale favorisant l’emploi est indissociable d’une politique nationale de lutte contre le chômage. Pour nous, ce n’est pas le coût du travail qui est un frein à l’emploi, comme le décrète le gouvernement socialiste, mais bien le coût du capital au service des actionnaires et des banques et non de l’investissement pour l’emploi .Nous nous attaquerons résolument à la finance. A l’échelon municipal, nous nous opposerons à la fermeture d’entreprises ou de services publics. Nous défendrons l’artisanat et le commerce de proximité.


TALENCE,
VILLE SOLIDAIRE OU L’ON COMBAT L’ISOLEMENT

Les chalets EMMAUS que l’on peut voir à Talence, peuvent constituer une réponse en urgence aux besoins de logement des personnes auparavant sans domicile, mais ces personnes ont besoin d’un accompagnement social de qualité effectué par des professionnels qualifiés, ni la maison relais, ni les bénévoles ne peuvent y répondre seuls de façon satisfaisante.


NOS PROPOSITIONS 
- identifier les besoins en matière d’accueil et d’hébergement
sur Talence en lien avec les services sociaux.
- favoriser l’implantation de services dotés de personnel qualifié y répondant, tels un centre d’hébergement et de réinsertion sociale ou de services de sous location avec accompagnement social.
- enfin pour nous la lutte contre l’isolement passe par la lutte contre les inégalités sociales, à laquelle des équipements de loisirs, de sport, des salles de réunion proposant des conférences d’éducation populaire, accessibles à tous en terme de distance et de coût peuvent contribuer.

TALENCE,
VILLE SOLIDAIRE  FACILITANT LA VIE DES FAMILLES
                           
La création de nouvelles places en crèche dont se targue la municipalité sortante ne nous dit pas si les familles talençaises à la recherche d’un mode de garde trouvent réponse à leur demande et dans quels  délais. Les crèches municipales dites structures multi accueil dont les tarifs sont dégressifs en fonction des ressources sont plus abordables pour les familles que le recours aux assistantes maternelles libres dont les tarifs sont fixes.


NOS PROPOSITIONS
- création de services multi accueil municipaux après étude de besoin préalable, crèche, halte garderie, centres de loisirs sans hébergement, répondant aussi à certains horaires de travail en décalé de certains.
- la facilitation de la vie des familles passe également par un renforcement de la démocratie locale dans la gestion de la ville : consultations, débats, contrôle citoyen des décisions et actions engagées.


TALENCE,
UNE VILLE SOLIDAIRE QUI ACCOMPAGNE SES SENIORS

Les activités dispensées par l’espace senior, les services d’aide sociale dispensés par ce centre communal d’action sociale sont certes indispensables, mais puisque la municipalité parle des places en maison de retraite dont elle a favorisé l’extension, il faut savoir que sur les cinq maisons de retraite appelées EHPAD (établissements pour personnes âgées dépendantes) une seules est publique, les autres sont privées, non habilitées, c’est-à-dire qu’en cas de difficultés des résidents ou des familles à régler, l’aide sociale n’interviendra pas. Le privé au service des riches !


NOS PROPOSITIONS
- le soutien aux personnes âgées ne peut être une marchandise dont on tire profit,nous ne favoriserons pas l’implantation d’établissements privés non conventionnés.
- nous défendrons le maintien des services publics nécessaires à la facilitation de la vie des personnes âgées
- nous mettrons en place des transports adaptés et gratuits


  

TALENCE,
VILLE SOLIDAIRE ACCESSIBLE A TOUS
ET NOTAMMENT AUX PERSONNES en situation de handicap
                                                                                                                 
L’amélioration de l’accessibilité des bâtiments et de la voierie est indispensable tout comme la mise à disposition de moyens de transport adaptés.


NOS PROPOSITIONS
Elles relèvent de mesures à l’échelon  national :
- revalorisation substantielle de l’allocation adulte handicapé dont le montant actuel ne permet pas de vivre.
- professionnalisation et revalorisation du statut des aidants familiaux qui interviennent  auprès des personnes handicapées, afin d’assurer un service de qualité.     
- améliorer le fonctionnement de la Maison Départemental des Personnes Handicapés.
- améliorer les conditions d’intégration scolaires pour les enfants en situation de handicap.



Une ville dite solidaire ne peut se satisfaire des injustices sociales
et des inégalités, nous les combattrons tant au niveau local que national.


Ensemble, changeons Talence, votons pour la liste : Une vraie gauche pour Talence.