lundi 9 février 2009

Impéritie comptable

Additions, soustractions, multiplications et divisions, les élèves ne doivent surtout pas oublier la retenue, sous peine d’erreurs sanctionnées par une mauvaise note. Il en est de même pour le chiffrage de la consommation lorsque l’on « oublie » les quantités en stock. Je mets donc une mauvaise note à la Mairie.

Dans un précédent post sur le parc automobile et sur la consommation de carburants par la municipalité, j’avais estimé, sur la base des chiffres fournis par la Mairie pour les 8 premiers mois, la consommation en carburants sur l’année 2008. Les résultats donnaient une augmentation des quantités consommées de 25,1 % pour le gasoil et de 14,4 % pour l’essence sans plomb.

La Mairie m’a fait parvenir un « rectificatif » officiel (voir la copie ci-après). Selon la Mairie, dans le document « qui concernait les carburants, pour l’année 2008 (jusqu’à fin août), il ne fallait pas lire consommation mais achat. En effet, ce chiffre [fourni par la Mairie et constituant la base de mes estimations] reprenait la totalité du carburant acheté dont une partie était encore stockée dans nos cuves » [et donc non encore consommée].

Pour 2008, les [vrais] chiffres de consommation de carburants sont donc :

Gasoil : 59 936 litres
Sans plomb : 58 313 litres
Fioul : 17 000 litres

Un premier commentaire sur ces chiffres :

- est-ce que le volume des carburants restant dans les réservoirs des véhicules (cela doit être considéré comme du stock) au 31 décembre 2008 à minuit a été défalqué des chiffres de la consommation ?…

- le montant de la consommation de fioul est un chiffre rond (17 000 litres), par quel hasard !

Avec ces nouveaux chiffres, la croissance de la consommation devient plus « raisonnable » :

- Pour le sans plomb, en 2008, la croissance de la consommation s’élève à + 8,43 %, contre + 8,61 % en 2007… On peut saluer l’effort de la Mairie pour l’infléchissement de la tendance qui traduit son engagement dans le développement durable.

- Pour le gasoil, la consommation a augmenté de 11,07 % en 2008, contre 8,87 % en 2007… cela s’explique sans doute par une plus large utilisation des véhicules au service des talençais.

- Pour le fioul (utilisé exclusivement par les balayeuses), la croissance de la consommation a été de + 17,98 % en 2008, contre une baisse de – 19,10 % en 2007… On peut en déduire qu’on a beaucoup plus balayé devant nos portes en 2008 qu’en 2007. Mais, si je me souviens bien, 2008 était une année électorale.

Je compte maintenant demander les chiffres de l’évolution de la consommation de champagne au cours des dernières années, dans le but de vérifier l’engagement réel de la municipalité dans la « santé durable ». Gageons que cette fois, les fioles pleines ne seront pas confondues avec les « roteuses » vides.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire