mardi 27 janvier 2009

Solidarité à retardement

Lundi 26 janvier à 14 heures 30, s’est tenue, à la Mairie, une réunion de « cellule de crise », suite à la tempête du samedi. Cette réunion a été préparée dans l’urgence, car j’ai été « convié » par téléphone, sur le lieu de mon travail, une heure avant.

L’objet de la rencontre était de venir en aide aux « naufragés » de la tempête. En effet, un certain nombre de foyers talençais sont toujours privés d’électricité et aussi de chauffage, depuis le passage de Klaus. En réunissant les élus et les techniciens, notre Maire souhaitait mettre en place un « plan de bataille » pour recenser et aider nos concitoyens dans l’embarras.

Pour les élus, il s’agissait de parcourir, en faisant du « porte à porte », un certain nombre de rues susceptibles d’abriter des foyers sinistrés, afin de les recenser et de prévenir les services techniques de la Mairie.

Pour ma part, j’ai pu identifier plusieurs maisons sinistrées. L’un des résidents m’a dit ceci : « Monsieur, je ne re-voterai pas pour vous ! ». J’ai alors expliqué à ce Monsieur qu’il n’avait certainement pas voté « pour moi » lors des dernières élections, car je suis conseiller municipal d’opposition.

Malgré tout, il faut saluer cette initiative de solidarité prise par notre Maire. On peut simplement déplorer que la réunion de la cellule de crise ait eu lieu 48 heures après le passage de la tempête.


Mais, pourquoi Klaus a-t-il eu la mauvaise idée de s'inviter chez nous le week-end ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire