jeudi 15 décembre 2016

Xerfi : Prévisions 2017

Téléchargez gratuitement Xerfi Previsis, notre lettre d'information sur la conjoncture pour les entreprises
NUMÉRO SPÉCIAL PRÉVISIONS 2017

PAS PLUS DE 1,1% DE CROISSANCE EN 2017
Difficile de voir ce qui pourrait provoquer un choc positif de croissance dans les prochains mois en France. Le reste du monde ne nous aidera pas et, à court terme, les enquêtes de conjoncture auprès des entreprises ne laissent aucun espoir d'une accélération décisive de l'activité d'ici la fin de l'année. Ensuite, peut-on s'attendre à ce que la conjoncture interne s'accélère brutalement à la veille des élections présidentielles ? C'est très peu probable. Il faut donc s'attendre à un début d'année compliqué, avec une consommation atone, pénalisée par un pouvoir d'achat en berne, et un investissement sans ressort [...]
Principaux points abordés :
1) Les 10 points clés pour comprendre la conjoncture en France et dans le monde en 2017
2) La conjoncture du dernier mois (climat des affaires, moral des ménages, etc.)
3) Tous les chiffres et nos prévisions exclusives pour la France en 2017: PIB, consommation, investissement, emploi, etc.
4) Nos prévisions pour les plus grandes économies mondiales : États-Unis, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Chine, Brésil




La laïcité à géométrie variable : le Père Noël serait-il une ordure ?



 Selon une information publiée le 9 décembre 2016 sur le site Atlantico, en « Alsace [à Huningue, Haut-Rhin] des élèves d'école maternelle [seront] privés de la traditionnelle visite du Père Noël au nom de la laïcité (1) ». La suppression du Père Noël « sous la pression de certains parents d'élèves musulmans (2) » est un problème récurrent avec notamment un précédent à Montargis en 2012.

On peut se poser la question du caractère « religieux » du Père Noël qui porterait atteinte à la laïcité. En réalité, le Père Noël est une création purement commerciale initialement propulsée au-devant de la scène par les grands magasins parisiens. On raconte aux enfants « que le Père Noël entre dans les maisons par la cheminée pour déposer leurs cadeaux pendant la nuit. On recommandait aux enfants de laisser leurs souliers devant la cheminée pour que le vénérable hôte leur laisse un cadeau (3) ». Le fait qu’il soit « célébré » dans de nombreux pays non chrétiens atteste du caractère commercial et non religieux du personnage.
Certes, dans Père Noël, il y a Noël, fête chrétienne, qui commémore la naissance de Jésus de Nazareth. C’est sans doute dans ce sens qu’il faut interpréter la réaction des opposants.
Dans cette optique et pour poursuivre dans leur logique, je suggère à ceux qui, au nom d’une laïcité « bien pensée » refusent le Père Noël,  de refuser aussi la prime de Noël « aide exceptionnelle forfaitaire versée en fin d'année civile à certains bénéficiaires de minima sociaux (4) ». Mais, peut être dans le cas d’argent à percevoir, le caractère « religieux » peut-il être inversé, en verlan, pour devenir laïque en rebaptisant la prime : « prime de Lëon ».

En définitive, la laïcité revendiquée qui apparaît à géométrie variable et largement instrumentalisée, pose la question : le Père Noël est-il une ordure anti-laïque ?







 

mardi 13 décembre 2016

Question orale au CM du 12/12/2016 : Les ralentisseurs



Question orale : Les dispositifs visant à réduire la vitesse des véhicules sur la voie publique

 
 Les ralentisseurs ou « brise vitesse » sont de plus en plus nombreux. Talence ne fait pas exception à la règle de la croissance exponentielle de ces dispositifs.

Une étude réalisée en 2013 par le magazine Auto Plus, révèle qu’un tiers des dispositifs « est non conforme, soit parce qu’ils sont trop hauts, trop raides (18%) ou pire, mal ou pas du tout signalés (32%) ».

 « Le décret no 94-447 du 27 mai 1994 rend obligatoire la mise en conformité des ralentisseurs de type dos d'âne ou de type trapézoïdal aux normes en vigueur, définit les modalités techniques d'implantation et de signalisation de ces équipements et fixe les délais de mise en conformité des ralentisseurs existants » (réponse du ministère de l’équipement à une question écrite au sénat - JO Sénat du 27/03/1997 - page 962).

La non-conformité des dispositifs peut faire l’objet d’une procédure auprès des tribunaux administratifs, dont celui de Montpellier, « a reconnu que les ralentisseurs installés sur la commune de Saint Drézery n’étaient pas conformes à la réglementation » (http://www.midilibre.fr/2013/10/16/un-tiers-des-dos-d-ane-illegaux,770883.php).

La non-conformité (des ralentisseurs, coussins, plateaux …) peut engendrer des dommages tant aux véhicules qu’aux personnes. 

« En cas d'accident, l'existence de ces dispositifs est de nature à provoquer des procès dans lesquels la responsabilité administrative du gestionnaire de la voie se trouve engagée pour manquement grave à une obligation réglementaire. De plus, la responsabilité pénale personnelle du maire peut être recherchée en application de l'article 121-3 du code pénal » (source : réponse du ministère de l’équipement à une question écrite au sénat art, cit.).

Dans ces conditions, Monsieur le Maire, je vous demande d’effectuer un recensement doublé d’une évaluation de la conformité des dispositifs (structure et signalisation) visant à réduire la vitesse des véhicules sur la voie publique à Talence. 

Documents annexes :

Lien vers l'article d'Auto Plus :


Condamnation de la commune de Saint Drézery :


La réglementation :


Pages Internet bien explicites : 


 
 
 

mardi 6 décembre 2016

Talence : CONSEIL MUNICIPAL DU 12 DECEMBRE 2016 - ORDRE DU JOUR

CONSEIL MUNICIPAL DU 12 DÉCEMBRE 2016
ORDRE DU JOUR


RAPPORTEUR - M. LE MAIRE
1 – Décisions Municipales – Information du Conseil
2 - Participation obligatoire au financement des écoles privées sous contrat d'association – Saint-Genès et Notre-Dame Sévigné
3 - Participation obligatoire au financement de l'école privée sous contrat d'association – Saint-Gabriel
4 - Produits communaux - Années 2012 à 2015 - Admissions en non-valeur
5 - Subvention exceptionnelle à l'association Move and Feel de Talence
6 – Subvention exceptionnelle à l'association Episolid'aire
7 - Équipement sportif d'intérêt Métropolitain – Stade Pierre-Paul Bernard – signature d'une convention de gestion
8 – Reconduction d’un poste de Chargé de Mission Prévention-Sécurité
9 - Protection fonctionnelle accordée à Monsieur François DELPEUCH
10 - Tarifs des droits de place et redevances d’occupation du Domaine Public – Grande roue

RAPPORTEUR - M. VILLEGA-ARINO – Adjoint délégué à la Culture
11 - Partenariat IDDAC – Ville de Talence/Spectacle "Un oeil, une oreille" Cie L'aurore
12 - Subvention sur projet à l'Association DOLABIP
13 - Subvention à l'Association GRANDPIANO

RAPPORTEUR – M. GELLE – Adjoint délégué aux Propriétés communales
14 - Convention mise à disposition à la Ville de la parcelle AP869 - 62-64 Cours Maréchal Galliéni

RAPPORTEUR – Mme FABRE-TABOURIN – Adjointe déléguée à la Participation citoyenne et à l'Urbanisme
15 - Règlement du budget participatif
16 - Bilan d'activités 2016 des Conseils Communaux – Information du Conseil Municipal
17 - Elaboration du Règlement Local de Publicité Intercommunal (RLPi) de Bordeaux Métropole – Avis sur le projet arrêté
18 - Construction d'un espace commercial en centre-ville - Autorisation de dépôt de permis de construire

RAPPORTEUR - M. BONNIN - Conseiller Municipal délégué auprès de la Commission Locale des Charges Transférées
19 - Approbation du rapport de la Commission Locale d’Évaluation des Charges Transférées (CLECT) en date du 21 octobre 2016

RAPPORTEUR - M. LABOURDETTE - Adjoint délégué à l'Economie, à l'Emploi, au Développement intercommunal et à l'Insertion professionnelle
20 - Mise à disposition de locaux à l'association «Portes du Sud»
21 - Participation financière 2017 de la ville de Talence à l'association «Portes du Sud»

QUESTIONS ORALES