mardi 12 avril 2016

TALENCE, la Médoquine : la triple peine


Tout le monde connaît la double peine qui a fait l’objet de nombreux et intenses battages médiatiques.

A Talence avec la Médoquine nous connaissons la triple peine :
1.       Le cachet de la vieille danseuse est encore cette année 2016 de 410 000 € ht, c’est la première peine.

2.      En 2015, la Société Talence gestion équipement a dégagé un bénéfice de 14 266 € et payé 1 857 € d’impôt sur les bénéfices. C’est la double peine, car évidemment ces sommes émanent de la subvention municipale c’est-à-dire de nos impôts locaux. La subvention municipale aurait pu être réduite de  (14266 + 1857) 16 123 € afin de dégager un résultat nul. Mais qui se préoccupe de l’argent du contribuable ?

3.      La triple peine c’est le montant des jetons de présence versé à deux élus (François Jestin et Jacqueline Chadebost) et qui s’élève à environ 22 225 €

Mais, va-t-on nous dire, avec le nouvel équipement culturel du centre-ville (ECCV) tout va changer. A ce propos je voudrais savoir si la gestion du nouvel ECCV se fera aussi par le biais d’une société d’économie mixte permettant de verser des jetons de présence à des élus de la majorité ?

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Patrick Villega affirme que l'ECCV ne sera pas géré par une Société d'économie mixte. Ouf ! Mais où prendre l'argent (22 225 €) dévolu aux deux élus municipaux ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire