jeudi 29 octobre 2015

Lettre ouverte aux élus Talençais à la Métropole (ex-CUB)

Aux élus Talençais à la Métropole (ex-CUB)

BONNIN Jean-Jacques
CAZABONNE Alain
CHABBAT Chantal
DELLU Arnaud
GARRIGUES Guillaume
IRIART Dominique

Madame, Monsieur,  

Vous êtes nombreux à déplorer la baisse continue des dotations de l'Etat aux collectivités locales qui impacte directement leur budget à travers la réduction des recettes. C'est un fait, j'en conviens.

Dans ce contexte de vaches maigres, au-delà des déclarations "faciles" dénonçant la responsabilité extérieure, il convient de mettre de l'ordre dans sa maisonnée. Pour cela, il est impératif de faire cesser tous les gaspillages, même les plus petits.

Personnellement, je crois qu'il n'y a pas de petits gaspillages car il s'agit avant tout de l'argent public, de l'argent des contribuables.

Voici un exemple que je viens de découvrir dans la rue Roustaing à Talence qui vient d'être refaite.


Au mois de mai 2015, je m'étais étonné de la construction d'un rond-point-ralentisseur-carré, en pierre semble-t-il, d'une hauteur de 10 centimètres au moins, situé à l'intersection de la rue Roustaing et des rues Balloux et Marie.


Cet "ouvrage" a été récemment enlevé.


Puis remplacé par un ralentisseur en bitume.



Je souhaite connaître le montant total de la dépense afférente à cet "ouvrage" : le coût de la construction du premier ralentisseur, le coût de son enlèvement ainsi que le coût de son remplacement

La construction, la démolition puis la reconstruction d'un ouvrage sur une courte période semble indiquer l'existence de dysfonctionnements décisionnels conduisant à des gaspillages de l'argent du contribuable.

Madame, Monsieur, élu métropolitain, il serait opportun que vous vous préoccupiez de ce problème, par exemple, en proposant la mise en place d'une instance indépendante ayant pour mission de lutter activement contre les gaspillages

A l'heure où le contribuable est de plus en plus sollicité notamment sur le plan local, avec les multiples impôts et taxes, il lui devient intolérable d'assister en spectateur à la dépense inconsidérée de l'argent, fruit de son dur labeur.

Bernard Conte
Conseiller municipal de Talence

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire