lundi 22 décembre 2014

Opération "Code forum" - La réponse de M. Sebton à ma question orale

Conseil municipal du 3 juillet 2014



Question orale : L’opération « Code forum »

M. CONTE : Le samedi 7 juin s’est déroulée l’opération « Code forum ». Un mois après, il doit être possible d’obtenir un bilan détaillé de ladite opération.
Le volet financier apparait intéressant car, lors du Conseil municipal du 26 mai, Aurélien Sebton n’était pas en mesure de fournir des données précises sur le budget global de l’opération. Il déclarait à ce propos : « Nous sommes à moins de 20 000 € sur un budget global, je crois que c’est 18 500 €. »
Nous sommes tous soucieux de l’utilisation des deniers publics, et il convient d’assurer, dans ce domaine, la pleine transparence vis-à-vis des Talençaises et des Talençais.


Quel a été le coût réel de l’opération « Code forum » ? Outre les charges directes (groupes musicaux, etc), ce coût doit intégrer les dépenses collatérales notamment liées au personnel municipal (par exemple les heures supplémentaires…). Côté recettes : quelles ont été les contributions respectives à la manifestation (concours financiers, en personnel, ou autre) des partenaires cités dans le programme de l’évènement (Blackbox, la Licra, les Bramers, le CAJ, Boulevard des potes, Radio Air, le service culturel, le Forum des arts et de la culture, les lycées Kastler et Victor Louis) ?

M. SEBTON : Je vous remercie pour le tarif spécial que j’ai pour mes délibérations et pour Code Forum, puisque apparemment vous y portez un grand intérêt. Vous avez raison, car c’est un beau projet. Je parle d’un projet, puisqu'il s’agit d’une manifestation et d’un projet tout au long de l’année.
Je vais vous fournir des éléments de bilan exhaustifs. Il y a eu quatre interventions sur l’atelier radio au lycée Kastler, dans plusieurs classes, dont la classe DIPA, le dispositif
pour les primo-arrivants. Cela a concerné 50 élèves. Quatre interventions ont eu lieu dans les classes du lycée Victor Louis, ainsi que des interventions dans les cours de récréation qui ont concerné 60 élèves. Un travail de réflexion autour d’un court-métrage a eu lieu, avec le CAJ et a concerné 20 jeunes. Un travail d’atelier a été fait autour du théâtre d’improvisation et a concerné 20 jeunes.

Lors de l’événement, il y avait deux temps, dont un temps d’échange et de restitution des travaux tout au long de l’année, pendant lequel il y avait environ 70 personnes dans la salle. Je vous le concède, il faudra sûrement retravailler ce que nous faisons déjà, pour faire évoluer la manifestation, afin que lors de cette restitution, il y ait plus de personnes.

Pendant l’événement, il y avait 4 000 personnes sur la place du Forum, c’est ce que j’ai lu dans «Sud Ouest» et je le confirme.
Concernant les éléments budgétaires, je vais être précis :
- L’atelier radio dans les lycées, plus les restitutions : 1 520 €. 
- Les prestations artistiques, de la part de l’association ARBT*, qui nous a proposé le plateau Blackbox avec notamment le fameux groupe Magic System et d’autres artistes : 5 000 €.
- L’association Bramers, qui est une association talençaise, nous a proposé des artistes locaux, dans le cadre d’un tremplin pour les artistes locaux et a bénéficié d’une subvention de 5 000 €.
- Le stand-up et l’association CL Comédie ont coûté 2 500 €, sachant que nous avons lancé un tremplin et une jeune talençaise a pu participer au stand-up.
- Concernant les taxes, nous avons payé 1 000 € à la SACEM.
- La sonorisation et les régies nous ont coûté 2 139 €.
- La communication a été valorisée à 624 €.
- La sécurité a été valorisée à 1 274 €.
- Nous avons mis à part les heures des agents de la Ville, car cela n’a pas été un coût supplémentaire pour la Ville, puisque les agents vont récupérer leurs heures et non prendre des heures supplémentaires. Cela représente 2 133 €.
- Nous avons valorisé la promotion de la radio Blackbox à 1 500 €.
- Nous avons fait une demande de subvention de 2 000 € au Conseil Général qui, cette année, n’a pas été suivie, contrairement à l’année dernière. La plupart du temps, le Conseil Général finance la première année et laisse les collectivités prendre leur envol la deuxième année.
Tels sont les éléments de réponse, Monsieur CONTE.

M. CONTE : Je vous remercie, j’espère que je pourrai avoir le détail. Combien a coûté le groupe ? C'est les 5.000 €.

M. SEBTON : Il s’agit d’une prestation globale. Si voulez le savoir, le groupe Magic System, en tant que tel, n'a pas touché de cachet. Il était en promotion et c’est grâce à la radio Blackbox que nous avons réussi à l’avoir. Il est vrai qu’il est venu pour trois ou quatre morceaux, mais il est très rare d’avoir un groupe tel que celui-là gratuitement. Il est venu sans cachet, pour la cause et pour la radio Blackbox.

Mme GRESLARD-NEDELEC : Il y avait 15 jeunes, 17 adultes, 7 invités officiels et 5 jeunes comédiens du CAJ.

M. SEBTON : Nous n’avons pas fait les mêmes comptes.

Mme GRESLARD-NEDELEC : Je compte toujours très exactement.

M. SEBTON : Je voulais juste vous rappeler, par rapport à ce que j'entends sur la question budgétaire, qu’à titre de comparaison, les Z’Arpètes à Villenave d’Ornon coûtent 40 000 € pour 3 000 participants, les Vibrations Urbaines, toutes choses égales par ailleurs, coûtent 400 000 € pour 10 000 participants et les Quartiers Libres de Mérignac, 40 000 € pour 3 000 participants.
Si vous faites le ratio, je trouve que la Ville de Talence gère bien ses deniers publics.

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire