mercredi 28 mai 2014

Talence Gestion Equipements - Rémunération du Président et le la vice-Présidente

Lors du Conseil municipal du 26 mai 2014, la décision n°7 portait sur la rémunération des dirigeants de la société d'économie mixte Talence Gestion Equipements (TGE) qui gère la salle de spectacles de la Médoquine.




Voici mon commentaire :


Lors du Conseil municipal du 23 avril, je me suis exprimé sur la danseuse que nous entretenons à Talence : la Salle de la Médoquine.

« La Médoquine est un gouffre financier. La municipalité verse 420 000 euros de subvention annuelle à Talence Gestion Equipement et encaisse une redevance d’affermage de 180 000 euros. C'est-à-dire que la municipalité finance largement le loyer qu’elle perçoit. Le bilan de l’opération est une subvention nette de 240 000 € ».

La subvention précédente pourrait être réduite sans aucun aucun effet collatéral ni sur l’activité de la salle ni sur l’emploi. En effet, l’artifice de l’affermage de la salle de la Médoquine permet à deux élus de la majorité qui sont cités dans la délibération (Monsieur Jestin et Madame Chadebost) de percevoir des « jetons de présence » au Conseil d’administration de TGE d’un montant annuel « maximum » de 21 225, 30 euros, ce qui s’élève à 127 351,77 € sur l’ensemble de la mandature.

En ces temps de crise profonde et durable, je pense qu’il serait judicieux de supprimer le versement de ces jetons de présence… D’ailleurs, nous aimerions savoir quelle est le volume de travail annuel rémunéré par ces indemnités ? Une ou deux réunions par an, je présume...

    La décision indique un montant annuel « maximum », est-ce à dire que les indemnités réelles sont en deçà de ce plafond ? Dans l’affirmative, quel est leur montant réel ?

NB : Monsieur Jestin perçoit une indemnité équivalente à l'indice brut 120 de la fonction publique et celle de Madame Chadebost est égale à 80% de l'indice 103 de la FP.


Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire