dimanche 1 décembre 2013

Demain le monde - Horizons de civilisation


Rencontres Actualités de Marx et Nouvelles Pensées Critiques Décembre 2013

« Demain le monde !? Horizons de civilisation »


es 4, 5, 6 décembre 2013 à l’Université Montesquieu (Bordeaux4)
Amphithéâtre « Manon Cormier »



Ma communication se déroulera le jeudi 4 novembre

9h00- 10h20 : « Capitalisme, productivisme : dépasser le système actuel est-il à l’ordre du jour ?  »
Modératrice : Marie-Claude BERGOUIGNAN, Professeur d’économie à l’Université Montesquieu Bx4, membre du Conseil d’Orientation d’Espaces Marx Aquitaine,
Intervenants :
Guillaume PASTUREAU, Animateur d’ATTAC-Campus, économiste, "les mutations de l'aide sociale en perspective historique, une réflexion sur la marchandisation de l'aide sociale".
Bernard CONTE, économiste, Le dualisme des "saigneurs" 


 Le dualisme des « saigneurs »

Le dualisme sociétal a longtemps été l’apanage du Tiers-monde. Il se caractérise notamment par la polarisation riches-pauvres de la société et la grande faiblesse de la classe moyenne. La dynamique néolibérale impose un ajustement structurel qui tend à généraliser au monde entier le dualisme des sociétés sous-développées. C’est ce que je nomme la Tiers-mondialisation de la planète. Cette Tiers-mondialisation atteint maintenant les pays du Nord, dits développés, sans épargner le pays « central » : les États-Unis. Des auteurs, de plus en plus nombreux, décrivent le phénomène à travers la désindustrialisation, la montée du chômage, la dégradation des services publics, l’euthanasie des classes moyennes, la paupérisation des masses, la trahison des élites… La manifestation la plus flagrante s’observe dans les villes qui, industrieuses au cours de la période des Trente glorieuses, déclinent depuis le  début de la mondialisation néolibérale. Par exemple, des cités comme Détroit, autrefois fleuron de la construction automobile nord-américaine, en viennent à « ressembler aux enfers du Tiers-monde ». La pandémie touche aussi l’Europe – Grèce, Portugal, Espagne, Irlande… - mais aussi notre pays : la France. Chez nous aussi, les pauvres deviennent plus nombreux et plus pauvres, les riches plus riches, la classe moyenne s’effiloche, amplifiant le dualisme de la société française. Le déséquilibre de la structure sociale est porteur d’instabilité et de conflits qui peuvent devenir violents comme en atteste l’expérience de certains pays du Tiers-monde. La France est menacée, car elle est atteinte du syndrome de polarisation-dualisme-destruction des classes moyennes qui peut engendrer la tyrannie comme l’écrivait Aristote. Devant cette menace, la résistance doit s’organiser et réagir, mais aussi réfléchir à l’après.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire