vendredi 18 janvier 2013

Le jeu de Monopoly à Talence (1)



Tout le monde connaît le jeu de Monopoly qui consiste à acheter et à vendre des terrains et à construire des maisons et des hôtels sur lesdits terrains. Pour le joueur, le but est de s’enrichir le plus possible par le biais de transactions commerciales et de constructions immobilières destinées à la location.

A Talence, les transactions ne portent pas sur la rue de la Paix ou sur l’avenue des Champs Elysées mais elles semblent, quand même, dégager des marges confortables pour les opérateurs.

Prenons l’exemple de l’opération de la rue Marc Sangnier qui se déroule en trois épisodes.

1er épisode : Le rôle crucial de l’argument « social » :
Conseil municipal du 29 septembre 2010.

« La Ville avait acquis un ensemble de parcelles situées 62/64 rue Marc Sangnier cadastrées AE 147, AE 148, AE 149, AE 150, AE 150, AE 151, AE 153, AE 169, AE 182, AE 184 et AE 186 représentant une surface de 2 139 m² afin d’y édifier une pépinière d’entreprise ».
 
Le projet ayant été abandonné, la municipalité a décidé de vendre ces terrains. « Une consultation de divers opérateurs a été organisée afin d’obtenir l’offre la plus avantageuse pour la commune. Au terme de cette procédure, la société MBC, domiciliée 51 rue Lafaurie Monbadon 33000 Bordeaux et représentée par Monsieur Moumtaz, a proposé d’acquérir les terrains pour un prix d’un million d’euros. Elle souhaite réaliser un immeuble collectif de logements étudiants qui comprendra 25% de logements sociaux ».

Selon le Maire, les groupes « Safran, Eiffage et Pichet » ont « tous été consultés », « ils ont fait des offres et nous avons retenu la proposition la plus intéressante » c’est-à-dire celle de MBC.

L’argument « social » a été mis en avant notamment par M. Jestin : « vous avez bien lu, ce sont des logements étudiants dont 25 % de logements sociaux ».

La décision municipale se termine ainsi : "Je vous propose donc :
- de céder les parcelles AE 147, 148, 149, 150,151,153,169,182,184 et 186 d’une contenance de 2139 m² à la société MBC au prix de 1 000 000 euros.
- d’autoriser la société MBC à déposer un permis de construire sur les parcelles susvisées
- de m’autoriser à signer tout les documents afférents à la vente".  
 
Cette décision a été adoptée par 26 voix pour (majorité) et 9 voix contre (opposition). (citations : pages 35-38 du CR du CM du 29/09/2010, http://www.talence.fr/uploads/tx_anetbasedoc/CR-CM-29.09-complet.pdf ).

La suite au prochain post
"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire