jeudi 28 avril 2011

Mardi 3 mai à 20 h : Invitation à la réflexion et au débat à Talence

Vous avez été près de 700 à soutenir l’union des forces de la gauche de gauche à Talence pour les élections cantonales en votant pour Bernard Conte et Marie Fauré (soutenus par le Front de gauche – PCF, Parti de gauche, Gauche unitaire –, le NPA et la FASE. Nous avons frôlé les 9%, ce qui est un début encourageant. Mais des enjeux considérables nous attendent ! Pour poursuivre cette dynamique tout en l’élargissant à des personnes qui ne sont pas directement impliquées dans des partis politiques, mais qui se sentent concernées par les problèmes tant locaux que globaux, nous vous proposons une première réunion :


Mardi 3 mai à 20 heures au Château Margaux, cours de la Libération à Talence
(à deux pas de la station de tram Peixotto).


N’hésitez surtout pas à inviter vos ami(e)s! Nous savons que nous sommes nombreux à rester fidèles aux valeurs d’une gauche combative, hostile au capitalisme et au productivisme (au plan global), au bétonnage de Talence et à la fermeture définitive de sa gare SNCF (au plan local)! Nous sommes nombreux, mais souvent nous ne nous connaissons pas. Cette première réunion n’a pas d’autre objectif : rassemblons-nous!

dimanche 24 avril 2011

Conseil municipal du 27 avril

Voici l'ordre du jour du Conseil municipal du 27 avril : Budget primitif, décisions municipales, cession d'un terrain pour l'édification d'une mosquée, subventions, aide aux jeunes,...

ORDRE DU JOUR DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL
DU 27 AVRIL 2011

RAPPORTEUR : M. LE MAIRE
1 - Décisions municipales – information du Conseil
2 - Démolition et reconstruction du groupe scolaire Georges LASSERRE – Concours de
Maîtrise d'œuvre – Attribution du marché
3 - Approbation du principe de la cession d'une parcelle communale à l'Association Musulmane de Talence – Promesse d'achat
4 - Attribution d'une subvention exceptionnelle au Secours Populaire – Soutien aux victimes du séisme au Japon
5 - Opération « bus plage » avec le Conseil Général – Convention financière – Année 2011
6 - Sinistre du Stade Nautique Henri Deschamps du 23 avril 2010 – Acceptation de l'indemnité d'assurance

RAPPORTEUR : M. VILLEGA-ARINO, Adjoint délégué à la Culture
7 - Projet musical d'innovation et d'expérimentation – Convention de partenariat avec l'Inspection Académique de la Gironde
8 - Subvention exceptionnelle à l'Association DOLABIP

RAPPORTEUR : Mme IRIART, Adjointe déléguée aux Solidarités, à l'Action Sociale
et à l'Emploi
9 - Participation de la Ville de Talence au dispositif « Compétences Clés » - Protocole
d'accord avec l'IREP (Institut de Recherche et d'Education Permanente) pour l'année 2011

M. JESTIN, Adjoint délégué à l'Urbanisme, à l'Habitat et au Logement
10 - Subvention « Prêt Locatif Aidé d'Intégration » à Aquitanis, Office Public de l'Habitat de la CUB, pour la réalisation d'un foyer des jeunes travailleurs
11 - Prise en charge des frais de démolition supportés par Aquitanis, Office Public de l'Habitat de la CUB, pour la réalisation d'une résidence sociale pour jeunes travailleurs en cas de non- réalisation du projet

RAPPORTEUR : Mme LUTREAU-CHAVERON, Adjointe déléguée aux Ressources
Humaines
12 - Création d'un régime indemnitaire pour le cadre d'emploi des médecins territoriaux
13 - Ouverture d'un poste de médecin de la médecine professionnelle et préventive
14 - Convention de partenariat - Séances de régulation
15 - Animateur CYBER-BASE

RAPPORTEUR : M. CLOUP, Adjoint délégué aux Finances, aux Achats et Marchés
Publics
16 - Budget primitif – exercice 2011
17 - Fixation des taux des trois taxes directes locales pour 2011
18 - Budget de la régie des transports – Prise en charge du déficit par la Ville de Talence – Année 2011
19 - Subvention au Centre Communal d'Action Sociale – Année 2011
20 - Subventions aux Associations Talençaises – Année 2011
21 - Subventions aux Associations non Talençaises – Année 2011
22 - Talence Innovation – Avance de trésorerie
23 - Budget du Service Public à Caractère Industriel et Commercial de la salle de spectacles et de congrès La Médoquine pour l'année 2011 – Participation de la Ville de Talence
24 - Société d'Economie Mixte « Talence Gestion Equipements » - Comptes rendus
technique et financier de l'exercice 2009-2010 – Information du Conseil

RAPPORTEUR : M. BONNIN, Conseiller Municipal délégué au Suivi des Chantiers et
Travaux
25 - Participation pour voirie et réseaux – Rue Marc Sangnier

dimanche 17 avril 2011

China Blue : les jeans de la misère

China blue est un documentaire réalisé par Micha X. Peled sur les conditions de travail dans une fabrique de Jeans délocalisée en Chine.

La mondialisation néolibérale met en concurrence les hommes à l'échelle de la planète. Être compétitif signifie exploiter la main d'œuvre au maximum pour obtenir des coûts les plus faibles possible.

En occident, le discours d'une grande majorité de nos élites porte sur la nécessaire compétitivité de nos entreprises, de nos économies... Il faut réduire les coûts (salariaux et de protection sociale), c'est la loi d'airain du marché mondial néolibéral.

A terme, si l'on poursuit cette dynamique prônée par l'OMC, le FMI, la Commission européenne..., nos conditions de vie deviendront semblables à celles des jeunes filles de l'usine de jeans.

Il faut "laisser faire" et "laisser passer" nous disent les libéraux. Non ! car la concurrence n'est pas "loyale". La concurrence déloyale se produit lorsqu'un pays (une région, une entreprise) fait du dumping salarial, social, fiscal, règlementaire, monétaire... (salaires moins élevés, protection sociale plus faible ou inexistante, fiscalité plus faible, faiblesse ou absence de règlementation, taux de change de la monnaie nationale sous-évalué).

Dans ces conditions, "laisser passer" devient une politique suicidaire pour les salariés occidentaux comme pour les salariés chinois toujours plus exploités car mis en concurrence avec les travailleurs cambodgiens, vietnamiens, etc.

Pour autant, il n'est pas question de s'isoler, de se replier sur soi-même, ni de vivre en autarcie. Nous devons simplement rétablir les conditions d'une concurrence loyale (fair trade). La concurrence loyale implique une harmonisation par le "haut" (et non pas le bas).

Les chinois doivent développer leur marché intérieur pour ne pas dépendre presque exclusivement des exportations vers le reste de la planète. Pour notre part, il faut entre autres, relocaliser la production pour créer des emplois et pour réduire les "détours" de production facteurs de gaspillage, notamment d'énergie, et de pollutions.

Pour ce faire, il conviendra d'élaborer et de mettre en œuvre un projet à long terme, incompatible avec le capitalisme dont l'objectif est la recherche du profit à court terme.


1. Partie I


2. Partie II


3. Partie III


4. Partie IV


5. Partie V


6. Partie VI

samedi 9 avril 2011

Leçon du Tiers-Monde

Je défends la thèse de la Tiers-Mondialisation de la planète. L'Europe est d'ailleurs en voie de Tiers-mondialisation (La Grèce préfigure la Tiers-Mondialisation de l'Europe, La Grèce et l'Irlande en voie de Tiers-Mondialisation). La gabegie des financiers a conduit les gouvernements, à leur solde, à accroître très fortement la dette publique que les populations asservies devront payer par leur paupérisation.

Comment sortir du piège de la dette ?

Il peut s'avérer utile de s'inspirer de l'expérience de pays du Sud qui ont déjà été soumis à l'esclavage engendré par la dette. Je vous propose aujourd'hui un discours de Thomas Sankara (que j'ai eu le privilège de rencontrer en 1987 à Ouagadougou) prononcé le 29 juillet 1987, à la 25e Conférence au sommet des pays membres de l’OUA (Organisation de l’Union Africaine) à Addis-Abeba, en Éthiopie, appelant à un front uni tous les pays africains contre la dette.

Quelques extraits :

"La dette ne peut pas être remboursée parce que d’abord si nous ne payons pas, nos bailleurs de fonds ne mourront pas. Soyons-en sûrs. Par contre, si nous payons, c’est nous qui allons mourir. Soyons en sûrs également".

"Du reste, les masses populaires en Europe ne sont pas opposées aux masses populaires en Afrique mais ceux qui veulent exploiter l’Afrique, ce sont les mêmes qui exploitent l’Europe; Nous avons un ennemi commun".

"Monsieur le président, ma proposition ne vise pas simplement à provoquer ou à faire du spectacle, je voudrais dire ce que chacun de nous pense et souhaite. Qui, ici, ne souhaite pas que la dette soit purement et simplement effacée? Celui qui ne le souhaite pas, il peut sortir, prendre son avion et aller tout de suite à la banque mondiale payer ! Tous nous le souhaitons !"

"Si le Burkina Faso tout seul refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence". Sankara fut assassiné le 15 octobre 1987, trois mois après ce discours.

"Faisons en sorte également que le marché africain soit le marché des Africains: produire en Afrique, transformer en Afrique, et consommer en Afrique. Produisons ce dont nous avons besoin, et consommons ce que nous produisons, au lieu d’importer".

En Europe aussi, il faudra annuler la dette et nous n'échapperons pas à la mise en œuvre d'un protectionnisme - économique et écologique - apte à rétablir les conditions d'une concurrence loyale dans le respect de notre planète. Mais qui, parmi nos élites politiques, aura le courage d'affronter l'ennemi commun de l'humanité ?








"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

dimanche 3 avril 2011

Une classe menacée de fermeture à Talence

Depuis de nombreuses années, on assiste à la casse systématique des services publics : santé, enseignement, courrier… Cette dynamique menace progressivement notre « vivre ensemble » et hypothèque l’avenir de notre jeunesse.

Notre cité n’échappe pas à la règle. L’année dernière une classe a fermé à l’école Jules Michelet dans le Quartier de Thouars. On a appris récemment de l’Inspection d’Académie qu’une classe de l’école élémentaire Maurice Ravel (située dans le même quartier) sera fermée à la rentrée prochaine (2011/2012).

Avec les parents d’élèves, nous considérons cette situation inacceptable, car cette fermeture engendrerait de grands bouleversements pour l’école ainsi qu’une dégradation des conditions de scolarisation des enfants.

L’école élémentaire Maurice Ravel est située dans une zone urbaine à forte densité de population comportant de nombreux HLM. L’origine des enfants qui y sont scolarisés est très diverse, engendrant une grande mixité sociale et aussi de cultures. Cette école, située dans un quartier « Politique de la Ville » avec un contrat urbain de cohésion sociale (CUCS, en faveur des habitants de quartiers en difficulté reconnus comme prioritaires), reçoit des enfants de familles socialement défavorisées, des enfants non-francophones et une fermeture diminuerait fortement la qualité des conditions de travail des élèves qui en ont le plus besoin.

De plus, l’école Maurice Ravel possède une classe d’inclusion scolaire (CLIS), dont les élèves sont régulièrement intégrés dans les autres classes pour suivre des enseignements communs. Un trop grand nombre d’élèves dans les classes rendrait cette pratique plus difficile à réaliser, et pénaliserait encore plus les enfants concernés.

Enfin, l’achèvement de la nouvelle résidence du Bois Lafitte, qui s’ajoutera au secteur de l’école Maurice Ravel, va entraîner une augmentation du nombre d’élèves dès la prochaine rentrée scolaire, réfutant l’argument d’une éventuelle baisse des effectifs qui justifierait la fermeture de la classe en question.

En conséquence, il est impératif que l’Inspection d’Académie renonce à la fermeture de la classe de l’école élémentaire Maurice Ravel prévue à la rentrée prochaine.



"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...