dimanche 17 avril 2011

China Blue : les jeans de la misère

China blue est un documentaire réalisé par Micha X. Peled sur les conditions de travail dans une fabrique de Jeans délocalisée en Chine.

La mondialisation néolibérale met en concurrence les hommes à l'échelle de la planète. Être compétitif signifie exploiter la main d'œuvre au maximum pour obtenir des coûts les plus faibles possible.

En occident, le discours d'une grande majorité de nos élites porte sur la nécessaire compétitivité de nos entreprises, de nos économies... Il faut réduire les coûts (salariaux et de protection sociale), c'est la loi d'airain du marché mondial néolibéral.

A terme, si l'on poursuit cette dynamique prônée par l'OMC, le FMI, la Commission européenne..., nos conditions de vie deviendront semblables à celles des jeunes filles de l'usine de jeans.

Il faut "laisser faire" et "laisser passer" nous disent les libéraux. Non ! car la concurrence n'est pas "loyale". La concurrence déloyale se produit lorsqu'un pays (une région, une entreprise) fait du dumping salarial, social, fiscal, règlementaire, monétaire... (salaires moins élevés, protection sociale plus faible ou inexistante, fiscalité plus faible, faiblesse ou absence de règlementation, taux de change de la monnaie nationale sous-évalué).

Dans ces conditions, "laisser passer" devient une politique suicidaire pour les salariés occidentaux comme pour les salariés chinois toujours plus exploités car mis en concurrence avec les travailleurs cambodgiens, vietnamiens, etc.

Pour autant, il n'est pas question de s'isoler, de se replier sur soi-même, ni de vivre en autarcie. Nous devons simplement rétablir les conditions d'une concurrence loyale (fair trade). La concurrence loyale implique une harmonisation par le "haut" (et non pas le bas).

Les chinois doivent développer leur marché intérieur pour ne pas dépendre presque exclusivement des exportations vers le reste de la planète. Pour notre part, il faut entre autres, relocaliser la production pour créer des emplois et pour réduire les "détours" de production facteurs de gaspillage, notamment d'énergie, et de pollutions.

Pour ce faire, il conviendra d'élaborer et de mettre en œuvre un projet à long terme, incompatible avec le capitalisme dont l'objectif est la recherche du profit à court terme.


1. Partie I


2. Partie II


3. Partie III


4. Partie IV


5. Partie V


6. Partie VI

1 commentaire:

  1. face à tant d'injustice je n'ai pu que pleurer inpuissante de pouvoir changer qoique ce soit, l'esclavage est on ne peut + présent dans une chine (d'une ere nouvelle) c'est ça un pays en plein expension ?
    je suis en colère, non le mot est trop faible, indignée face à tous ces profiteurs qui ne pensent pas humainement mais monnaiement, je n'éprouve que de de la honte pour eux, et de la peine pour ces pauvres ouvrières. que faire....

    RépondreSupprimer