jeudi 14 mai 2009

Commentaires sur le compte administratif 2008

Monsieur l’Adjoint aux finances,

Je commencerai mon intervention par une remarque sur la forme du document. Le compte administratif tel qu’il nous est présenté répond certainement aux exigences de la comptabilité publique, mais sa lecture est hermétique pour le non initié. De plus, ledit document fournit une photographie de la gestion de la commune, sans recul sur les années passées. Il serait souhaitable pour les élus comme pour nos concitoyens intéressés que soient joints au document des tableaux et des graphiques relatant l’évolution des grands types de recettes et de dépenses sur plusieurs années. De plus, un document plus analytique, présentant divers ratios ainsi que leur évolution dans le temps (épargne d’exploitation, épargne brute, ratio stock de la dette/épargne brute…), pourrait compléter le dossier. Ainsi, Monsieur l'Adjoint, seraient réunies les conditions d’une plus grande transparence.

Quelques commentaires sur le compte administratif :

Les recettes de fonctionnement :
En 2008, la forte augmentation de 10,21 % (11,37%, selon mes calculs) est fortement tributaire d’éléments exceptionnels : (77) produits exceptionnels : 3 881 495,40 €, représentant des produits de cession : 976 000€ vente à la SEMIB, 150 000€ pour une vente de terrain à Haut Brion et 2 342 635€ correspondant à la valeur de la salle Couzinet auxquels on rajoute 343 699€ représentant tous les autres frais annexes pour l'incendie.
Hors éléments exceptionnels, l’augmentation des recettes en 2008 n’a été que de 1,65% (d’après mes calculs).

Les dépenses de fonctionnement :
Après une augmentation de 9,8 pour cent en 2007, les dépenses de fonctionnement ont cru de 3,9 % en 2008. C’est un chiffre plus raisonnable qu’en 2007, mais il va falloir se poser la question de savoir s’il est possible, sur le long terme, de poursuivre une tendance de croissance des dépenses de l’ordre de 4 pour cent. Au bout de 10 ans, un taux de croissance des dépenses de 4 pour cent par an aboutit à une augmentation globale de l’ordre de 50 pour cent. Ce qui veut dire qu’en 2018, le montant des dépenses de fonctionnement s’élèvera à environ 60 millions d’euros contre 40 millions à l’heure actuelle. Cela veut aussi dire que les impôts locaux devront être augmentés de 50 pour cent. Mais, peu importe, après nous le déluge. Un des travers de notre classe politique (en général), c’est d’avoir un horizon de gestion limité au terme du mandat électoral.

Concernant l’exercice 2008, année exceptionnelle à bien des égards, j’ai relevé quelques exemples de variations insolites de postes de dépenses :


On peut en déduire qu’en 2008 à Talence, ça a chauffé, certains ont passé des nuits blanches à la lueur des lampes à incandescence, on a communiqué un maximum et d’aucuns ont beaucoup fêté.

Je n’apporterai pas de commentaire aux ratios (épargne, etc.), car leur interprétation est faussée en raison du montant très élevé des recettes exceptionnelles.

Je terminerai par une dernière remarque sur le niveau d’endettement de notre commune : entre le 31 décembre 2007 et le 31 décembre 2008, le stock de la dette est passé de 25 957 902,5 € à 28 608 765,4 €, soit une augmentation de 10,21 pour cent en un an. Si l’on poursuit la tendance, le stock de la dette devrait être multiplié par 2,6 dans 10 ans, c'est-à-dire s’élever à environ 75 millions d’euros. Mais, peu importe, « quelqu’un paiera !!! ».


2 commentaires:

  1. Bernard,

    Les Talençais paieront...... je reviens vers vous car vous ne m'avez pas donné de réponse en ce qui concerne les missions du : "salarié précaire à la communication"
    de notre municipalité,(votre post du mois d'avril) ainsi que la moyenne des salaires de nos employés municipaux.

    Citoyenne Talençaise, je pense que ces informations devraient être transparentes... pouvez vous nous les communiquer ?

    Quel est le coût de la fête de ce week-end ? et compte tenu du réchauffement climatique qui entraine une baisse de la température ces derniers jours, est elle "chauffée" ??? et y aura t-il des incidences sur la note du chauffage urbain???..
    je sais que ma question est AIGRE, mais compte tenu qu'en situation de crise tout le monde doit " se serrer la ceinture" je suis outrée par l'augmentation des dépenses... en fêtes et céremonies ( entre autres), et également par le fait que le poste dont il est question plus haut ne soit pas attribué a un employé minicipal... Dans l'attente de votre réponse

    Merci pour vos subtiles interventions

    Marie-Jo

    RépondreSupprimer
  2. Bernard,

    Dans mon précédent commentaire je voulais dire : "attribué à un employé municipal titulaire"
    Ps, j'ai pu me réchauffer hier soir lors du feu d'artifice, il y avait un superbe lance-flammes !!! et donc un chauffage urbain !!!!
    Il faut dire que ce spectacle était étonnant..., en découle ma dernière question : quel est le coût de ce déballage pyrotechnique ???? Il ne me semble pas que les talencais se soient déplacés en grand nombre pour y assister... Une telle dépense est elle réellement nécessaire ????, les économies ainsi réalisées permettraient sans doute l'emploi d'autres employés municipaux... que je souhaiterais non-précaires...

    Merci de vos réponses

    Marie-Jo

    RépondreSupprimer