samedi 31 mai 2008

Relais Emplois Familiaux

Conseil Municipal du 29 mai 2008
Délibération N° : 31

OBJET : Attribution d’une subvention exceptionnelle à l’association Relais Emplois Familiaux

« L’association Relais Emplois Familiaux, association d’aide à domicile
implantée à Talence, connaît des difficultés et une gestion déficitaire depuis trois ans.
Cette association a mis en place diverses mesures pour assurer la pérennité
de son activité mais doit de façon obligatoire reconstituer ses fonds propres.
Elle sollicite l’aide de la Ville dans ce sens.
Je vous propose donc aujourd’hui de soutenir cette association en lui
accordant une subvention exceptionnelle d’un montant de 20 000 €, étant entendu que la Ville envisage par ailleurs d’accorder à cette association une garantie d’emprunt.

Bernard CONTE : Quelques questions et remarques :

Le document indique : « l’association Relais Emplois Familiaux connaît des difficultés et une gestion déficitaire depuis 3 ans »,… Pourquoi la mairie a-t-elle attendu autant de temps pour se préoccuper de la situation ?

Accorder une subvention dite « exceptionnelle » de 20 000 € est un effort important. Qui nous dit que cette subvention ne demandera pas à être renouvelée ?

En effet, le déficit de cette association présente un caractère structurel pour les raisons suivantes :

- l’association a déménagé de Chateau Raba, où elle ne payait pas de loyer, vers la résidence Schoelcher près du forum…

- à Château Raba, REF partageait les locaux avec d’autres associations et certains coûts étaient mutualisés, ce qui n’est plus le cas.

- Du fait de l’augmentation des coûts, REF a dû augmenter les tarifs de ses prestations, ce qui a conduit des clients à se tourner vers des structures plus petites et plus compétitives (moins chères) qui ont vu le jour avec la loi Borloo.

- Nous sommes en présence d’un cercle vicieux : la nécessité d’augmenter les tarifs réduit le chiffre d’affaires et creuse le déficit.

Nous voudrions savoir si un audit de cette structure a été effectué. La stratégie de regroupement et de mutualisation de certains services avec d’autres associations du même type sur d’autres communes est-elle susceptible de rétablir l’équilibre budgétaire de Relais Emplois Familiaux ? Dans le cas contraire, ne faudrait-il pas prévoir une subvention municipale annuelle ?

Enfin, quel est le montant et quelle est la destination de l’emprunt que la municipalité doit garantir ?

Pour conclure, le cas de Relais Emplois Familiaux doit être considéré avec attention, car 51 emplois sont en jeu.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire