mardi 21 février 2017

Prochaine tribune dans le journal municipal : La Médoquine



Dérive chronique, nouveau cap en vue ?


Le rapport de la Chambre régionale des comptes pointe des dysfonctionnements de la salle de spectacles de la Médoquine, danseuse de Talence. 


Depuis 1990, sa gestion et son exploitation sont déléguées «par convention d’affermage de trente ans, à une société d’économie mixte locale» Talence Gestion Equipements. La Chambre souligne que «la régularité de la subvention versée est très incertaine» et «l’intérêt de confier l’exploitation structurellement  déficitaire d’une salle à un prestataire privé n’ayant pas d’autre activité paraît très faible». 


La Médoquine présente un déficit permanent et «le montant net de l’aide communale récurrente est d’environ 322 000€ par an à laquelle pourraient être rajoutés les effets du gel de la redevance depuis 1994 et le montant des travaux d’entretien réglés par la ville». En revanche, l’affermage permet à deux élus  de percevoir un total de 23500 € par an de jetons de présence.


La gabegie dure depuis presque 30 ans, mais c’est promis avant juin 2018 tout va rentrer dans l’ordre


Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

jeudi 16 février 2017

tƐg – Conférence : Confiance et bienveillance en économie



tƐg – Talence Conférence

Confiance
et bienveillance
en économie





Xavier Forsans
Expert-comptable, chargé d'enseignements à l'institut National Polytechnique de Bordeaux

Organisation et animation

Bernard Conte
Économiste – Les Afriques dans le monde (LAM) – SciencesPo Bordeaux


Mardi 7 mars - 20h30
-------------------------------------------------------------------------
Talence - auditorium du Forum des Arts et de la Culture
Place Alcala de Henares – À côté de la librairie Georges
Centre ville de Talence
Tramway ligne B – station Forum
Contact : 06 98 52 99 78 - bconte@free.fr  


STOP à l'élevage en batterie de la classe politique

La majorité des politicien(ne)s sont des professionnels. Il n'ont jamais connu que la politique. On les élève dans des élevages spécifiques : grandes écoles (ENA...), syndicats (étudiants), associations, postes "réservés" (assistants parlementaires, postes de cabinet...), etc.
Le mille-feuilles institutionnel qui ne cesse de s'étendre encourage cet élevage en batterie. Pour réformer la France, stoppons cet élevage en batterie des politicards... 

Vive le politicien label rouge !

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

mercredi 15 février 2017

mardi 14 février 2017

Du beau, du bon, du Macron !



Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

La vraie révolution

La vraie révolution est en cours. Le discrédit jeté (à raison) sur la classe politique fait partie du plan. La finance internationale qui dirige l’État profond n'a plus besoin, pour imposer sa loi, du système féodal (le mille-feuilles) impliquant la classe politique. 
Le système d'exploitation des populations peut être géré directement sans intermédiaires. Il s'agit, comme dans les autres domaines, de réduire les coûts pour maximiser les profits. 
Or, le système d'asservissement politique représente un coût non négligeable dont l'ampleur est progressivement révélée par les médias. Les femmes et hommes politiques sont livrés à la vindicte populaire et ce n'est qu'un début. 
Ainsi, le système pourra justifier l'euthanasie de la classe politique pour la remplacer par un autre système plus "moderne" et surtout moins coûteux permettant l'intensification de l'exploitation des populations. Directement du producteur au consommateur en quelque sorte.
Le problème est que les politiciens se croient intouchables car protégés par leurs "sponsors". La classe politique va chuter de très haut car le passage d'un système d'exploitation à un autre implique son euthanasie. 
Requiem pour les complices...

 

lundi 13 février 2017

Binationalité et conflit d'intérêts

Pour mémoire :
"La loi sur la transparence de la vie publique de 2013 définit le conflit d’intérêt comme « toute situation d’interférence entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou à paraître influencer l’exercice indépendant, impartial et objectif d’une fonction »."

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

jeudi 9 février 2017

SPE : contre le gavage

Société Protectrice des Élus (SPE)

ou encore



Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...

Conférence : La Françafrique, hier et aujourd’hui



tƐg - Conférence-débat à Talence


La Françafrique

hier et aujourd’hui

par

Survie Gironde



Organisation et animation

Bernard Conte
Économiste – Les Afriques dans le monde (LAM) – SciencesPo Bordeaux


Mardi 28 février
20h30
-------------------------------------------------------------------------
Auditorium du Forum des Arts et de la Culture
Place Alcala de Henares – À côté de la librairie Georges
Centre ville de Talence
Tramway ligne B – station Forum
Contact : 06 98 52 99 78 - bconte@free.fr  

jeudi 2 février 2017

Elections 2017 : Commedia dell'arte

Page facebook dédiée aux prochaines élections.
N'hésitez pas à la visiter !

https://www.facebook.com/BernardConte33400/

Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre...