jeudi 29 septembre 2016

Élections 2017 : la commedia dell’arte se joue



Élections 2017 : la commedia dell’arte se joue



Depuis longtemps la France est sous l’emprise d’une pseudo-démocratie caractérisée par un bipartisme de copinage (ou de connivence) piloté par l’État profond.


Les suites du référendum sur l’Europe (en 2005) ont montré que les élections sont de la commedia dell’arte et 2017 ne dérogera pas à la règle.


Pour canaliser le vote des électeurs dans le cadre du bipartisme, le scénario est bien rodé : 
(1) agiter les polichinelles et matamores des extrêmes qui font partie intégrante de la structure ; 
(2) raviver les partis « secondaires » pouvant servir d’appoint (scaramouches, pulcinellas, scapins…) ; 
(3) montrer que la pensée bipartisane est plurielle en mettant en lumière les critiques internes (colombines et pantalons frondeurs) qui aboient très fort tout en restant près de la gamelle ; 
(4) favoriser l’abstention qui sert le système…


Vous devez pouvoir mettre un nom pour chaque personnage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire