samedi 2 avril 2016

EDF : Refus du compteur Linky

Lettre type

À l’attention du responsable du service Clients Linky
Objet : refus de compteur Linky

Monsieur,

Nous avons récemment reçu une publicité d’EDF pour le nouveau compteur Linky, ainsi que votre courrier annonçant l’installation prochaine de ce compteur chez nous par votre soustraitant local, GMV Industrie.(1)

Le service Communication d’EDF détaille les « avantages » de ce compteur pour notre contrat d’électricité : relevé à distance, « sans l’intervention d’un technicien du distributeur ERDF » ; une « facturation plus juste » sur la base du relevé et non d’une estimation ; un accompagnement d’EDF pour faire des économies d’énergie grâce à « e.quilibre, la solution numérique d’EDF pour mieux comprendre et réduire votre consommation d’électricité » - « si vous y êtes inscrit ».

Merci, mais non merci.

Aucun de ces arguments de communication n’est un avantage à nos yeux. Nous considèrons nos congénères comme des interlocuteurs préférables aux machines. Nous pensons qu’un monde avec contact est plus vivable, intéressant, réconfortant, humain en un mot, que le monde « à distance » que vous tentez de nous imposer.

Nous sommes dotés d’un cerveau, équipé des fonctions pour régler les détails pratiques de notre vie sans assistance électronique. Nous ne sommes pas inscrits à la « solution numérique » d’EDF, car nous savons comment réduire notre consommation d’électricité : il suffit de réduire notre consommation d’électricité. Celle-ci est d’ailleurs modeste, et a tendance à diminuer grâce aux mesures que nous avons nous-même décidées, sans votre compteur prétendu « intelligent ».

Nous ne souhaitons pas que vos services mettent leur nez électronique dans notre intimité. Vous n’avez pas à savoir si nous sommes là et quand, si nous sommes plus nombreux que d’ordinaire, si quoi que ce soit change dans nos habitudes. Nous ne voulons pas que les données liées à notre vie privée soient collectées, ni par vous, ni par quiconque. Afin de prévenir les rituelles objections à cette minime exigence de respect des libertés, nous vous informons que nous n’avons pas de téléphone portable, que nous ne sommes inscrits sur
aucun réseau social, que nous ne possédons aucune carte de fidélité. Dès qu’on nous en laisse le choix – tant que ce choix est encore possible – nous préfèrons ne pas.

Nous considèrons le big data comme une insulte à l’intelligence et à la sensibilité, et l’eadministration de nos vies (smart city, smart planet) comme une régression sociale et humaine majeure.

Merci de vous en tenir à ce que vous avez toujours fait : assurer la distribution d’électricité moyennant le paiement de notre consommation. Estimée, puis corrigée selon le relevé. Nous nous engageons à vous communiquer les relevés de notre compteur si vous nous le demandez.

Nous vous informons donc que nous refusons la pose du compteur Linky à notre domicile, y compris en notre absence, et vous remercions par avance de prévenir votre sous-traitant que nous nous y opposerons. Nous veillerons de notre côté à ce que notre ancien compteur – en parfait état de marche – soit maintenu en place.

Nous profitons de ce qu’aucun logiciel n’assure encore à votre place les relations Clients pour vous prier d’agréer, Monsieur, nos humaines salutations.


Pièces et main d’œuvre 
Grenoble Métropole, le 28 mars 2016 

 (1) GMV Industrie (à Vézeronce-Curtin), Airria (à Meylan) et Solutions30 (à Villard-Bonnot)  sont les trois sous-traitants retenus par ERDF pour l’Isère

À lire

L’Enfer Vert, un projet pavé de bonnes intentions
par TomJo (Editions l’Echappée, 2013)

L’Industrie de la contrainte
par Pièces et main d’œuvre & Frédéric Gaillard (Editions l’Echappée, 2011)

RFID : la police totale. Puces intelligentes et mouchardage électronique
par Pièces et main d’œuvre (Editions l’Echappée, 2008)


Pièces détachées (brochures papier)
Humanité 2.0 : leur progrès et le nôtre (Linky, l’Enfer Vert et le techno-totalitarisme)
par Pièces et main d’œuvre & alii

Linky : la filière grenobloise
par Pièces et main d’œuvre (2015) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire