mardi 8 décembre 2015

Montesquieu

J'ai fait une grande partie de ma carrière à l'Université Montesquieu Bordeaux IV, j'en profite pour vous livrer ceci qui est aujourd'hui encore d'actualité :


Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument

C'est la concurrence qui met un prix juste aux marchandises et qui établit les vrais rapports entre elles


Dans une monarchie bien réglée, les sujets sont comme des poissons dans un grand filet, ils se croient libres et pourtant ils sont pris.


Il faut éclairer l'histoire par les lois et les lois par l'histoire.


Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis.


Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires


Je suis distrait. Je n'ai de mémoire que dans le coeur.


La gravité est le bonheur des imbéciles.


Ce qui manque aux orateurs en profondeur, ils vous le donnent en longueur

L'histoire du commerce est celle de la communication des peuples


Les moeurs font toujours de meilleurs citoyens que les lois.


Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous.


Les lois sont les rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses


La république est une dépouille ; et sa force n'est plus que le pouvoir de quelques citoyens et la licence de tous


Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation


Les républiques finissent par le luxe ; les monarchies par la pauvreté


Le talent : un don que Dieu nous a fait en secret, et que nous révélons sans le savoir

La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre


La force principale de la religion vient de ce qu'on la croit : la force des lois humaines de ce qu'on les craint


Les pays ne sont pas cultivés en raison de leur fertilité mais en raison de leur liberté


Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis


Il ne faut toucher aux lois que d’une main tremblante



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire