dimanche 4 octobre 2015

Robespierre : Sur les ennemis de la nation



La République, ce n'est ni la pompe des dénominations, ni la victoire, ni la richesse, ni l'enthousiasme passager ; c'est la sagesse des lois, et surtout la bonté des moeurs ; c'est la pureté et la stabilité des maximes du gouvernement.

Les lois sont à faire, les maximes du gouvernement à assurer, les moeurs à régénérer. Si l'une de ces choses manque, il n'y a dans un Etat qu'erreurs, orgueil, passions, factions, ambition, cupidité : la République alors, loin de réprimer les vices, ne fait que leur donner un plus libre essor, et les vices ramènent nécessairement à la tyrannie.
Quiconque n'est pas maître de soi, est fait pour être esclave des autres . C'est une vérité pour les peuples comme pour les individus. 

Voulez-vous savoir quels sont les ambitieux ?

Examinez quels sont ceux qui protègent les fripons, qui encouragent les contrerévolutionnaires, qui exécutent tous les attentats, qui méprisent la vertu, qui corrompent la morale publique  [...]

C'est qu'il y a deux peuples en France :

L'un est la masse des citoyens, pure, simple, altérée de justice et amie de la Liberté : c'est ce peuple vertueux qui verse tout son sang pour fonder la République qui en impose aux ennemis du dedans et ébranle les trônes des tyrans.

L'autre est ce ramassis d'ambitieux et d'intrigants, c'est ce peuple babillard, charlatan, artificieux, qui se montre partout, qui persécute le patriotisme, qui s'empare des tribunes et souvent des fonctions publiques ; qui abuse de l'instruction que les avantages de l'ancien régime lui ont donnée, pour tromper l'opinion publique ; c'est ce peuple de fripons, d'étrangers, de contre-révolutionnaires hypocrites, qui se place entre le peuple français et ses représentants, pour tromper l'un et calomnier les autres, pour entraver leurs opérations, pour tourner contre le bien public les lois les plus utiles et les vérités les plus salutaires.

Tant que cette race impure existera, la République sera malheureuse et précaire. C'est à vous de la délivrer par une énergie imposante et par un concert inaltérable.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire