mardi 22 septembre 2015

CM du 21/09/2015 : Question orale : La botanique risquée à Talence

La botanique risquée à Talence

Avant toute chose, je tiens à saluer l’excellent travail effectué par le service municipal « environnement et paysages » qui décore avec goût les espaces de notre ville. Néanmoins, je tiens à signaler les dangers présentés par la présence de certaines plantes dans plusieurs massifs directement accessibles au public. Mon intervention vise à mettre en garde la municipalité contre tout « accident » susceptible d’avoir des conséquences sur la santé publique et pouvant se traduire par des suites juridiques.

Je me bornerai à citer deux exemples.  


D’une part, le ricin.


Sans avoir effectué une recherche exhaustive, j’ai repéré trois massifs incluant du ricin (sans doute y en a-t-il d’autres) :

        
A l’angle des rues Peydavant et Frédéric Sévène

A l’angle de la rue Camille Pelletan et de l’avenue de la Vielle tour

Sur la place Mozart
Les dangers :

« La totalité de la plante semble toxique en raison de la présence d'une lectine glycoprotéique : la ricine. La concentration en ricine est maximale dans les graines »… « L'ingestion de graines, souvent accidentelle chez les jeunes enfants, peut provoquer des intoxications graves (en raison de la présence de ricine) nécessitant impérativement une prise en charge hospitalière. On considère que trois graines peuvent être fatales à un enfant, quatre graines peuvent déterminer une intoxication sérieuse chez l'adulte et six à huit graines pourront lui être fatales. » (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ricin_commun)

Les jolis plans de ricin talençais produisent de nombreuses graines, j’ai pu en récolter quelques-unes. Monsieur le maire, les plants étant facilement accessibles, nous ne sommes pas à l’abri d’accidents dus à l’ingestion accidentelle de graines par des enfants ou à celle, moins accidentelle, par des belles-mères ou par des titulaires de rentes viagères. Hormis l’ingestion, il y a aussi la possibilité d’empoisonnement par injection, comme dans l’affaire du parapluie bulgare (en 1978), mais c’est plus rare. Monsieur le maire, vous devez apporter une réponse à ce danger.

D’autre part, le datura


Le datura est une plante de la famille des Solanacées (comme la mandragore ou la belladone, mais aussi la tomate et les pommes de terre dont les yeux sont toxiques). Elle est « riche en alcaloïdes (hyoscyamine, scopolamine, atropine) dans tous leurs organes ; elles sont toxiques » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Datura). Toutes les parties de la plante sont toxiques.
Personnellement, j’en ai trouvé un exemplaire place du forum, près du cinéma Gaumont. 

Le datura présente des propriétés psychotropes dues aux alcaloïdes. « Les alcaloïdes sont présents dans toute la plante, mais c'est dans les racines qu'ils sont le plus concentrés. C'est pourquoi il vaut mieux ne consommer que les feuilles, tige de la plante ou graines. Les feuilles peuvent être fumées, infusées ou placées en cataplasme ; les graines sont absorbées ou infusées ; les racines potentialisant le maximum d’alcaloïdes sont elles aussi infusées. » (http://www.psychoactif.org/psychowiki/index.php?title=Datura,_effets,_risques,_t%C3%A9moignages )

« Les alcaloïdes du datura (hyoscyamine et la scopolamine), ont été distingués des hallucinogènes : ils sont classés dans la famille des hallucinogènes délirants ou délirogènes » ( source : idem).

Je vous livre deux brefs témoignages : « Évidemment, arrivé a 4 ou 5 arbres à qui je serrais la main et à qui que je proposais de fumer, avec une espèce de mousse sur les commissures des lèvres et une impossibilité de parler tellement j'avais la gorge sèche, je me suis dit que c'était une mauvaise idée d'aller au commissariat dans cet état. »

« mon fils a pris de la datura pendant un dizaine de jours, au minimum 4/5 fois,  en tisane. Nous l'avons retrouvé a moitié nu sur un quai de gare a 4 heures du matin !!! là, il est en hôpital psychiatrique. On lui a injecté du loxapine mardi matin et donné du rivotril dès ce matin . il est en cellule d'isolement » . ( source : idem).
Bien entendu, nous sommes en France et pas en Colombie mais, bien que dans l’opposition, je ne souhaite pas que la photo de notre maire soit à la une du quotidien Sud-Ouest avec pour légende : « Vaste opération anti-drogue : arrestation d’un baron à Talence ». En revanche, dans ce cas, se présenterait une réelle opportunité de jumelage de notre ville avec celle de Medellin. 
NB : la publication de la réponse de la mairie sera effectuée après celle du compte-rendu officiel du Conseil municipal.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire