jeudi 2 juillet 2015

Grèce et Eurozone sans langue de bois

Source : Youtube Vincent Parlier


La Grèce en faillite, le grexit, et l'eurozone. On peut tout entendre en ce moment à propos de ces thèmes.

Entre ceux qui traitent les grecs de profiteurs et ceux qui prétendent vouloir les maintenir dans l'eurozone par charité, il y a peut-être plus raisonnable et plus humain:
1) Les constatations qu'on peut tirer sur les responsables de la crise (et même dans les médias officiels si on cherche bien!)
2) Le bon sens qui vise à n'exiger des autres que ce qu'on serait prêt à accepter pour soi (les français européistes "socio-libéraux", comptez vous)
3) Le bon sens consistant à ouvrir les yeux et à constater que la Grèce n'a qu'un peu d'avance sur nous et qu'il est déjà bien trop tard pour rattraper quoi que ce soit après des décennies d'obstinations idéologiques destructrices. Les pays de l'eurozone sont condamnés, et ce n'est qu'une question de timing. La Grèce est simplement en avance.

Le gouvernement actuel de la Grèce pourrait être souverainiste de droite qu'il ne serait pas mieux traité. Exiger sa souveraineté est un crime en Union Européenne, quelle que soit le tendance politique.

La Grèce n'a pas de déficit primaire (bilan hors dette), contrairement à la France depuis 30 ans. Donneurs de leçons comptez vous...

Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet par de sérieuses mais bonnes lectures exigeant plus de temps:
http://www.les-crises.fr/grece-pourqu...
http://www.les-crises.fr/grece-defens...
http://www.les-crises.fr/un-coup-deta...
Et les autres billets dédiés à la Grèce de ce même blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire