mardi 16 juin 2015

Questions orales au Conseil municipal du 15 juin 2015


Questions orales de Bernard Conte - Une vraie gauche pour Talence
1  
  11. Dossier d’information sur le stationnement

Lors de la séance du Conseil municipal du 3 novembre 2014, Monsieur Gellé répondant à des interrogations de l’opposition sur le défaut d’information concernant le stationnement payant a déclaré ce qui suit : « afin de vous permettre d’avoir une plus grande clarté et de vous éviter des recherches ardues, semble-t-il, nous allons donc créer un onglet «stationnement payant» en regroupant tous ces éléments et études dont vous faites état, pour que vous ayez toutes ces informations et que les citoyens puissent facilement y avoir accès. »
J’ai entrepris de rechercher ledit onglet et je n’ai trouvé qu’une page intitulée « Stationnement payant » qui ne contient pas grand-chose comme informations si ce n’est le mode d’emploi du système… Ce défaut d’information sur le dossier (les enjeux, la genèse, et la mise en œuvre) du stationnement payant est, d’une part, un manquement à la parole donnée et, d’autre part, une faute politique car c’est, d’une certaine manière, un déni de démocratie.

2.     Zone bleue et stationnement payant

Monsieur le Maire,

A ma question orale du 29 mars 2014, portant sur le stationnement payant, vous avez répondu : « « Pour supprimer le stationnement des voitures ventouses, il n’existe que trois formules. La première est d’interdire la voiture dans la Ville, mais c’est un problème d’agglomération et ensuite, il y a deux solutions : la zone bleue ou le stationnement payant.
La zone bleue paraît séduisante, avec un disque, mais à ce moment-là, il faut contrôler et si l’on contrôle, il faut embaucher des agents. C’est bien, cela crée des emplois […] Cependant, en termes de ressources, cela ne rapporte rien, […] pour elle (la ville), ce ne sont que des frais.
[…] J’ai expliqué aux habitants que la zone bleue ne créant que des dépenses, nous ne pouvions pas embaucher 10 ou 12 policiers municipaux, surtout qu’il me fallait l’accord de l’adjoint aux finances de l’époque qui me l’aurait certainement refusé, ce que je comprends, puisque nous n’avions pas les moyens d’embaucher des personnes supplémentaires. »

Tout le monde a entendu ces arguments : les effectifs de la police municipale n’étaient suffisants pour faire respecter la zone bleue.

Or, lors de la dernière réunion de l’observatoire du stationnement payant. Il a été dit, si mes souvenirs sont bons, que le contrôle du stationnement payant pourrait se faire sans augmentation des effectifs de la Police municipale et que 23 personnes seraient disponibles pour assurer cette tâche.


Monsieur le Maire, je ne comprends pas. Pour faire respecter la zone bleue nous n’avions pas suffisamment de fonctionnaires de police municipale (il apparaissait, selon vos dires, nécessaire d’en recruter 10 à 12) et pour faire respecter le stationnement payant, les effectifs s’avèrent finalement largement suffisants.  Pouvez-vous éclairer le Conseil sur cette contradiction qui ne peut être qu’apparente évidemment ?

Pour les réponses il faudra consulter la vidéo du Conseil dès qu'elle sera disponible sur le site de la Mairie.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire