mardi 28 avril 2015

Deux actifs qui prouvent qu’un effondrement est proche

Par Graham Summers directeur de la recherche et de l'investissement chez Phoenix Capital

L'analyse de l'évolution des prix du charbon et du pétrole révèlent :

"En clair, l’ère de « croissance » dont nous parlent les gouvernements et les banques centrales du monde a pris fin. La « croissance », ou « reprise », qui a suivi n’a été rien de plus qu’une illusion créée par des données économiques frauduleuses."

Si le système financier repose sur la dette, et que la dette est garantie par des actifs dont les banques peuvent fixer la valeur bien au-delà de ce qu’ils valent réellement (souvenez-vous que les banques souhaitent que leur collatéral maintienne sa valeur ou le voit grimper)… alors l’évaluation du système financier s’élève bien au-delà de toute réalité.
Pour dire les choses simplement, un « plancher » artificiel a été placé sous les prix des actifs au travers de la fraude et de la monnaie fiduciaire.

Prenons par exemple le cas du charbon.
Aux Etats-Unis, le charbon est devenu une marchandise politique. En conséquence, il est facile d’oublier à quel point il est important en termes de demande globale en énergie. Le charbon représente 40% de la production globale d’électricité. Il est la marchandise la plus économiquement sensible du monde.
En gardant cela à l’esprit, sachez que le charbon a vu se terminer un marché haussier de plusieurs décennies en 2012. Non seulement son marché haussier a pris fin, le marché du charbon a perdu tous ses gains enregistrés en phase de marché haussier (la ligne verte représente le prix plancher qui a précédé le marché haussier).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire