mardi 4 février 2014

Non au stationnement payant à Talence



Il faut avoir une vision globale des problèmes pour les analyser et pour trouver d’éventuelles solutions. En effet, d’aucuns mènent, tout à fait légitimement, des luttes contre des décisions, des projets, des opérations… particuliers en omettant le plus souvent de faire le lien entre ces divers éléments, ce qui peut conduire à des contradictions. 

Un exemple : peut-on être favorable à la densification à Talence et être, dans le même temps, opposé au stationnement payant ?

Les "densifieurs", promoteurs de Bordeaux métropole millionnaire, exigent      50 000 habitants à Talence à l'horizon 2030 (+ 8000 habitants).


J'ai déjà souligné les dangers de cette densification dans trois articles précédents   1 , 2 et 3).

En 2012, le Maire a tenté de mettre en place un stationnement payant à Talence en expliquant notamment que la création de "zones bleues" avait été un échec car les policiers municipaux n'étaient pas suffisamment nombreux pour faire respecter lesdites zones en verbalisant.  Ce projet a suscité de multiples réactions négatives parmi lesquelles celle d'un "collectif" citoyen qui a fait circuler une pétition.

Le projet a été "momentanément" retiré mais avec la densification et le fait que les constructions ne prévoient pas suffisamment de places de parking - rentabilité oblige - la question des difficultés de stationnement se posera inévitablement.

Dès lors, la prochaine équipe municipale, si elle est favorable à la densification, ouvrira à nouveau le dossier du stationnement payant et ce, avec de "bons" prétextes...

Salut, joyeux contribuable...


Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire