jeudi 17 novembre 2011

Talence ville "verte" ???





Je livre in extenso les réflexions d'une talençaise à propos de "Talence ville verte" :

1/ "Talence, ville verte", "préserver la place de l'arbre" : voici les slogans inscrits sur la première page du Talence Cité Mag de novembre 2011.

On pourrait presque y croire, Monsieur le Maire de Talence, grand amoureux des arbres et de la nature, .... mais le constat est là, désastreux : il y a quelques jours, 10 tilleurs magnifiques qui jouxtaient agréablement le parc Peixotto sont abattus, purement et simplement... Et l'on voit ça et là dans Talence des tours de béton qui s'érigent joyeusement, donnant à cette ville si "humaine", par les végétaux qui sillonnent (ou plutôt sillonnaient..) les rues, un nouveau "coeur de pierre", dommage !

Rappelons à M. le Maire que les arbres sont VIVANTS, qu'ils mettent des années à pousser (les tilleuls devaient avoisiner les... 30 ans !), qu'ils nous abritent du soleil, de la pluie, hébergent les animaux (oiseaux, écureuils), stabilisent notre sol, prennent notre gaz carbonique pour nous DONNER DE L’OXYGÈNE !!! Quand on touche aux arbres, c'est notre patrimoine que l'on détruit.

"Talence, ville verte" fait donc passer sous silence les arrachages d'arbres et le bétonnage, on a du mal à y croire !!!

2/ "Talence ville verte", c'est super ! Mais sécuriser le bois de Thouars par une patrouille de policiers en auto sur les chemins normalement réservés au promeneurs, sportifs et amoureux du grand air, c'est moins agréable !

Dans cette ville qui se targue de sa "passion pour le vert", pourquoi ne pas instaurer des rondes de police à cheval, vous savez, la bête écolo bien adaptée au passage dans les bois, NON POLLUANTE et non génante pour les promeneurs, qui fait en plus du crottin, le meilleur engrais Naturel qui soit.

2 commentaires:

  1. 1)Je propose de recenser tous les arbres masacrés de Talence par exemple combien d'arbres coupés place Espeletta
    2)combien coûte le pseudo-reboisement aux contribuables talençais avec des essences minables, non adaptée à l'environnement urbain et qui ne feront méme pas d'ombre
    3) dans l'intérét des talençais je suggère que le prince de Talence aille prendre des cours chez les paysagistes de la mairie de Bordeaux et de Gradignan et je suis prêt à y consacrer une partie de mes impôts locaux

    RépondreSupprimer