lundi 30 mai 2011

Subventions municipales aux associations en 2010

Au cours de l'année 2010, la municipalité a distribué 2,8 millions d'euros de subventions  à 128 associations. 


Les tableaux ci-dessous donnent le détail des subventions :
(cliquer sur les tableaux pour les voir en plus grand)
libellés des trois colonnes :
Nom de l'association bénéficiaire - Montant de la subvention versée - Prestations en nature 



"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

jeudi 26 mai 2011

Conseil municipal du 1er juin 2011

ORDRE DU JOUR DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1er JUIN 2011

RAPPORTEUR : M. LE MAIRE

1 – Approbation du procès-verbal des séances publiques du Conseil Municipal en dates des 4 avril et 27 avril 2011
2 - Décisions municipales – information du Conseil
3 – Projet du SDCI (Schéma Départemental de la Coopération Intercommunale) de la
Gironde – Avis du Conseil Municipal


RAPPORTEUR : Mme IRIART, Adjointe déléguée aux Solidarités, à l'Action Sociale et à l'Emploi
4 - Subvention de fonctionnement à l'association CLAP Sud-Ouest pour la tenue d'une permanence d'évaluation et d'orientation linguistique


RAPPORTEUR : Mme LUTREAU-CHAVERON, Adjointe déléguée aux Ressources Humaines
5 - Modification de la création de poste au tableau des effectifs 2011 et création d'un poste
supplémentaire
6 - Ouverture d'un poste de médecin de la médecine professionnelle et préventive
7 - Reconduction des activités de la pratique sportive libre le dimanche


RAPPORTEUR : M. CLOUP, Adjoint délégué aux Finances, aux Achats et Marchés Publics
8 - Compte Administratif 2010
9 - Affectation du résultat de la section de fonctionnement au titre de l'exercice 2010 – Budget principal – Budget SPIC Pompes Funèbres – Budget SPIC Régie des Transports
10 - Compte de gestion du Trésorier Principal, Receveur Municipal, pour l'exercice 2010
11 - Budget des Pompes Funèbres – Produits – Année 2010 – Admission en non-valeur
12 - Produits communaux – Années 2006 à 2010 – Admission en non-valeur
13 - Dotation de Solidarité Urbaine – Rapport sur les actions de développement social urbain 2010
14 - Exonération de taxe foncière sur le bâti pour les constructions universitaires du Plan Campus
15 - Dotation communale du Fonds Départemental d'Aide à l'Equipement des Communes année
2011
16 - Attribution de subventions complémentaires à diverses associations


RAPPORTEUR : M. CASTEX, Adjoint délégué au Contrôle Budgétaire
17 - Tarifs de l'Espace Seniors
18 - Tarifs des Ateliers Créatifs Talence


RAPPORTEUR : M. SEBTON, Conseiller Municipal délégué au Quartier Sud
19 - Soutien du Conseil Régional aux actions de développement social au profit des
quartiers prioritaires – année 2011

"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

mercredi 25 mai 2011

Clin d'oeil : plus que 1499 !

On se souvient de la promesse de notre Maire de planter 1500 arbres avant la fin de son mandat.

Samedi 21 mai, un arbre a été planté dans le parc Peixotto :



 Sur un écusson attaché au tronc on peut lire :

Ouf! on a quand même évité ça :


Après cette opération, il ne reste plus à notre Maire qu'à planter 1499 arbres.



That's all folks !


"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

samedi 21 mai 2011

Puces RFID - Danger

J'ai reçu le message suivant que je répercute :

Au sens premier depuis le XIIIe siècle, la police est le gouvernement de la cité - gestion et discipline, exercice du pouvoir politique - avant de désigner l’organisation rationnelle de l’ordre public.

Subterfuge & Pièces et Main d’oeuvre
présentent


RFID : la police totale


un film de 28 minutes contre la tyrannie technologique et l’avènement de la société de contrainte.

On peut voir et télécharger ce film sur http://websuterfuge.free.fr/rfid.html ou cliquer ICI

On peut le commander en DVD, en envoyant un chèque de 5 euros (à l’ordre des Bas-Côtés) aux Bas-Côtés, 59 rue Nicolas Chorier, 38000 Grenoble, en précisant lisiblement sa commande et son adresse.

Nous encourageons évidemment tout un chacun à le télécharger, à le diffuser, et à organiser des projections et des débats contre l’invasion des RFID.


Peu de gens encore, hors des laboratoires, des services vétérinaires et de logistique, connaissent les RFID (Radio Frequency Identification), aussi nommées "étiquettes électroniques", "intelligentes", "smart tags", "transpondeurs", "puces à radiofréquences", "puces sans contact". Ces mouchards nés durant la seconde guerre mondiale supplantent désormais les codes-barres dans les objets de consommation et sont implantés dans les animaux, les titres de transport et d’identité, les livres des bibliothèques, les arbres des villes, toutes choses de proche en proche, et même de plus en plus d’êtres humains. Sans les nanotechnologies, qui permettent de réduire leur taille et leur prix, les puces RFID n’infesteraient pas nos vies et IBM ne pourrait pas proposer aux décideurs son programme de puçage généralisé de tout et de tous (des espaces "naturels" aux décors urbains, des marchandises aux infrastructures d’énergie, de transports et aux services, de santé, d’éducation, des animaux aux humains) baptisé "planète intelligente".

Voici venu le temps du marquage électronique, universel et obligatoire. Bientôt il sera criminel d’extraire de son corps sa puce d’identité.
- Avez-vous quelque chose à vous reprocher ?

"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

vendredi 13 mai 2011

La stratégie du choc

Il y a eu un dysfonctionnement chez Google et certains n'ont pas eu accès à l'article indiqué dans mon précédent courriel.

voici le documentaire en question.

 La Stratégie du choc, la montée d'un capitalisme du désastre (The Shock Doctrine: The Rise of Disaster Capitalism) est un essai socio-politique publié en 2007 par la journaliste canadienne Naomi Klein.

Selon Wikipedia : "Naomi Klein soutient que de la même manière, des désastres (catastrophes naturelles, changements de régimes), qui conduisent à des chocs psychologiques, permettent aux chantres du capitalisme d'appliquer la doctrine de l'école de Chicago dont Milton Friedman est l'un des représentants les plus connus. Ils imposeraient à l'occasion des désastres des réformes économiques que Naomi Klein qualifie d'ultra-libérales telles que la privatisation de l'énergie ou de la sécurité sociale. De telles réformes n’étant pas possibles sans crise. 

Naomi Klein utilise comme exemples de sa thèse les dictatures de Pinochet au Chili, de Soeharto en Indonésie et d’autres dictatures d’Amérique du Sud en général avec le lot de tortures qui les accompagnent. Le cas de la Bolivie, où les réformes ont été conduites en déportant temporairement les responsables de gauche, est aussi décrit. L'auteur évoque aussi les libéralisations qui ont suivi la chute du bloc de l'Est en Pologne et en Russie au début des années 1990, le gouvernement de Margaret Thatcher au Royaume-Uni, la fin de l'apartheid en Afrique du Sud. Les politiques qui ont été pratiquées aux États-Unis depuis 1990, mais plus particulièrement sous l'administration Bush, sont particulièrement visées, notamment la privatisation progressive de la sécurité aux États-Unis. Cela la conduit à s'intéresser à la gestion de la guerre en Irak. Pour elle, on assiste depuis 2001 à l'émergence d'une industrie de la sécurité intérieure, les attentats du 11 septembre ayant été utilisés comme un choc « utile ».





1.

2.


3.


4.



5.



6.



"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

lundi 9 mai 2011

Lettre au Maire à propos de Tillou

Monsieur le Maire,

le 5 mai 2011, un incendie a ravagé un immeuble situé sur la parcelle « Tillou » sise entre les rues Sainte Marie, Roustaing et Izer. Sur ladite parcelle va être construit un ensemble résidentiel : le permis de démolir ainsi que le permis de construire sont affichés en bordure de parcelle, indiquant notamment que le terrain appartient à des privés.

Selon certaines sources, le bâtiment incendié contiendrait de l’amiante et une partie de cet amiante aurait brûlé dégageant inévitablement des fumées toxiques. Monsieur le Maire, vous êtes-vous inquiété des conséquences éventuelles des émanations toxiques sur la santé des riverains ?

La journée, des agents de surveillance de la voie publique (ASVP) municipaux assurent la sécurité des lieux. La nuit la garde est assurée par une société privée de gardiennage (un agent accompagné d’un chien).

Cette situation appelle deux questions :

1. Est-ce à la municipalité d’assurer le « gardiennage » d’une propriété privée ? La responsabilité de ce gardiennage ne devrait-elle pas incomber aux propriétaires ? Je rappelle que les ASVP sont payés sur nos impôts.

2. Qui paie la société de gardiennage qui assure la sécurité du site la nuit ? Sont-ce les propriétaires ou bien est-ce la municipalité ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de ma considération distinguée.



"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

dimanche 8 mai 2011

Ils recommenceront... à moins que...!

Inside job, un documentaire sur la crise mondiale actuelle, au travers d’enquêtes approfondies et d’entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques, des journalistes et des universitaires.

La finance internationale dérégulée, depuis la fin des années 1970, gouverne le monde, notamment grâce à la corruption.

Personnellement, j'ai apprécié le passage sur le monde universitaire... si vous assurez la promotion du néolibéralisme prédateur au service de la finance internationale, vous serez honoré et grassement rémunéré. Si vous avez une pensée hétérodoxe, vous serez marginalisé... j'en parle en connaissance de cause !

Un film à voir absolument... car "ils" recommenceront.

cliquer ICI
(il faut cliquer 2 fois sur le bouton central)


"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

samedi 7 mai 2011

Incendie dans un squat à Talence

Dans la nuit du 5 au 6 mai, un incendie s’est déclaré dans un squat situé sur la friche Tillou, rue  Roustaing, à Talence.

On ne sait pas encore s’il s’agit d’un mégot mal écrasé ou encore d’une bougie renversée par inadvertance. Nous souhaitons que personne n’ait été blessé lors du sinistre.

Ce matin (6 mai), le site était « gardé » par la police municipale.

Sur la parcelle Tillou, les travaux de démolition, préalables à ceux de la construction d’une résidence, comprenant de nombreux logements, devraient pouvoir débuter ou se poursuivre normalement (voir la photo des deux panneaux). Comme ne cesse de l’affirmer notre Maire, à tout prix, il faut densifier l’habitat à Talence… c’est écologique car cela limite les déplacements !

Vue de la rue Roustaing

Vue de la rue Roustaing avant le sinistre
Vue de la rue Sainte Marie

Vue de la rue Sainte Marie avant le sinistre




Permis de démolir et permis de construire





"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...