jeudi 30 juillet 2009

Disque dur tout ramollo

Samedi dernier (25 juillet), comme tous les soirs, j’ai éteint mon ordinateur afin d’éviter de gaspiller inutilement de l’énergie.

Dimanche matin, j’ai voulu consulter la météo et pour cela j’ai rallumé l’ordi. A ma grande surprise l’ordi m’a expliqué (en anglais) qu’il ne trouvait plus son disque dur et qu’il me fallait lui donner une « device bootable ». Après plusieurs échecs et quelques tests, j’ai eu la conviction que le disque dur était malade et devenu tout ramollo.

Le lendemain, j’ai emmené l’ordi chez un pote informaticien qui a confirmé mon intuition. Je me suis ensuite rendu chez l’assembleur qui m’avait vendu l’ordi à la fin avril 2008. J’ai informé l’assembleur des tests effectués (par mes soins et par mon pote). Sans jeter un œil à l’unité centrale que j’avais emmenée, l’assembleur a dit que la panne était due à la défaillance du disque dur (l’un des modèles les plus chers proposés par ledit assembleur à l’époque).

La garantie étant de 12 mois et mon achat datant de 15 mois, le vendeur m’a dit qu’il ne me restait plus qu’à acheter un disque dur neuf. C’est ce que j’ai fait. De retour dans ma demeure, j’ai procédé au changement de disque dur et commencé à réinstaller les logiciels.

Le mardi matin, j’ai téléphoné à un collègue très versé dans le domaine informatique. Je lui ai relaté ma mésaventure et il m’a fait part de son étonnement concernant la faiblesse de la durée de garantie du disque dur. Je me suis rendu chez lui avec le disque en question. Sur le site du fabricant, à partir des données d’identification du disque dur, mon collègue a pu voir que la garantie du disque allait jusqu’en mars 2013. Etrange, n’est-ce pas ?

L’après-midi, je me suis à nouveau rendu chez l’assembleur (qui malheureusement n’a plus de boutique dans notre ville) avec les données concernant la garantie du constructeur. L’employé m’a expliqué que son entreprise proposait une garantie légale de 12 mois sur le matériel qu’elle assemble, peu importe si les pièces bénéficient d’une garantie plus longue de la part des constructeurs. Après un an, la charge de la demande d’exécution de la garantie constructeur incombe à l’acheteur final (moi en l’occurrence).

J’ai fait remarquer à l’employé qu’il aurait pu m’informer de la chose avant de me vendre un nouveau disque dur. Il m’a répondu : « je ne peux pas aller consulter le site des constructeurs pour connaître la période de garantie de chaque pièce que nous assemblons dans nos ordinateurs ». Il est évidemment plus simple et plus rémunérateur de passer sous silence la garantie constructeur et de vendre une pièce neuve.

Je vais donc renvoyer directement le disque dur défaillant chez le fabriquant pour bénéficier de la garantie. Au final, mon ordi aura deux disques durs : le nouveau acheté lundi et l’ancien couvert par la garantie.

Cette mésaventure suscite des interrogations sur l’éthique des pratiques commerciales.

Au pire, un scénario improbable serait concevable. L’ordinateur tombe en panne, vous l’amenez directement à réparer chez l’assembleur. Ce dernier vous facture la main d’œuvre (recherche de la panne et remplacement du disque dur) et le nouveau disque dur. Généralement le client ne récupère pas la pièce défaillante et, dans ce cas, l’assembleur peut faire jouer la garantie constructeur et recevoir en échange un disque dur en état de marche qu’il pourrait revendre à un autre client soit directement, soit en l’intégrant à un ordinateur.
Un second scénario pourrait envisager une entente (tacite ?) entre constructeurs de matériel et assembleurs. Evidemment tout ceci n’est que pure fiction.

Le retour à la réalité est douloureux, car dans cette affaire, j’ai perdu de nombreuses données. Nous savons tous qu’il faut effectuer des sauvegardes régulières, mais combien le font ?

J’ai surtout perdu les adresses électroniques de la liste de diffusion du blogue. Afin de la reconstituer et pourquoi pas de l’enrichir à cette occasion, je vous propose de cliquer sur mon adresse mèl ou de la copier et de la coller dans la case "destinataire" (A :) du message.


Cela me permettra de vous avertir dès la parution d’un nouveau post.

Cordialement
Bernard Conte

jeudi 16 juillet 2009

Activités nautiques estivales

Quoi de neuf à Talence, Docteur ?

Depuis plusieurs années, la Mairie propose des activités nautiques à Gastes sur le lac de Parentis :

-"Ski
- Bouée
- Banane
- Wake Board".

Cette année, les activités se déroulent "du 2 juin 2009 au 27 août".

"Vous pouvez venir par vos propres moyens :
Lundi, mardi, vendredi, samedi & dimanche de 9h à 17h

Profiter de la navette gratuite :
Lundi, mardi, vendredi & samedi de 8h30 à 17h".

Les tarifs sont très attractifs : 6 € la journée pour les talençais et 15 € pour les non talençais.

Les activités nautiques sont organisées par l'association :

SKI-CLUB DE TALENCE-GASTES dont le siège est 105, rue Jean-Jaurès, 33400 Talence , depuis le 18 juillet 2005. Ladite association se nommait auparavant SKI-CLUB DE GASTES et avait son siège à Bordeaux.

J'ai voulu en savoir un peu plus et j'ai découvert la page du ski club sur facebook :

http://www.facebook.com/pages/Gastes-France/Ski-Club/29071053780

cette page donne un certain nombre d'informations sur le club :

"Ouvert a partir de fin Mai, et proposant des offres attractives a partir de Juin, le Ski Club est encadre par une equipe jeune et dynamique qui vous fera aimer les sports de glisse et vous aidera a acquerir toutes les notions de base pour une reele prise de plaisir. Ski nautique, wakeboard, mono ski, ski bus, bouees ou encore parachute ascentionnel, venez nombreux passe un moment de bonheur au seins de notre site".

La page du Club propose également de nombreuses photos que je vous invite à visionner.

Salut, heureux contribuable talençais !





mardi 14 juillet 2009

Petits fours et "jupettes"

Salut, Heureux contribuables Talençais !

(version locale de la célèbre phrase du grand (pas par la taille)
Droopy : Hello, Happy tax-payers)

Lors du Conseil municipal du 9 mars 2009, Monsieur le Maire nous a informé de la passation de divers "marchés à bons de commande".

La décision n° 21 :

"Passation de marchés à bons de commande pour l'organisation de réception au profit des services de la Ville (prix unitaires HT contractuels des bordereaux multipliés par les quantités indicatives) année 2009.

1 - Services de traiteur
Dépense estimée : 27 965 € HT
attribué à Sarl Traiteur d'Aquitaine - maison Dulou - Castres (33)

2 - Services d'hôtes et d'hôtesses
Dépense estimée : 576 € HT
attribué à SAS AXXIS evénementiel - Marseille (13)"

Mon commentaire a été le suivant : "dans les orientations budgétaires sur lesquelles j'interviendrai, il sera question, et je cite 'de prudence et de rigueur dans les dépenses'. Monsieur le Maire, permettez-moi une suggestion : et si l'on commençait la rigueur par les petits fours et les 'Jupettes' ?".

La réponse de Monsieur le Maire est incluse dans le compte rendu du conseil municipal en question, dont le texte n'est toujours pas disponible sur le site de la Mairie.

dimanche 12 juillet 2009

Cher site Internet de la Mairie de Talence

"What's up in Talence, Doc ?" , comme le dirait Bugs Bunny.

Lors de la séance du Conseil municipal du 19 janvier 2009 notre bon Maire nous a informé des décisions municipales qu’il avait été amené à prendre.

La décision n° 29 concernait « la passation de marchés à bons de commande pour l’hébergement du site Internet de la Mairie, l’achat de noms de domaine, le référencement du site de la Mairie et la mise en place d’un moteur de recherche sur ce site – années 2009 à 2011

1 - Hébergement – gestion des noms de domaines – Référencement
Dépense estimée (prix unitaires HT contractuels des bordereaux multipliés par les quantités indicatives) : 8 049 € HT
Marché attribué au « Groupement : BDL Systèmes – Systronic – Pessac (33) et NEKOBEE – Gradignan (33) ».

2 – Moteur de recherche
Dépense estimée (prix unitaires HT contractuels des bordereaux multipliés par les quantités indicatives) : 7 005 €
Marché attribué à la SA SYNOMIA – Boulogne Billancourt (92) ».

1 - Une recherche sur Internet m’a appris que la société NEKOBEE a son siège social à Cenon :
Nekobee
Siège social
Le Roof - 6, rue René Martrenchar
33150 CENON - FRANCE
SIRET : 44327412100039
SARL au capital de 15000 euros
email : info@nekobee.com
Source : http://www.kanop-e.com/mentions-legales.php

Ladite société présente ses « références e-marketing » à la page : http://www.kanop-e.com/agence/references-emarketing.php

On lit : « Nekobee est heureux d'accompagner depuis plusieurs années les sites suivants dans leur conquête de nouveaux marchés », parmi ceux-ci, on trouve :

OCET www.ocet.fr et MAIRIE DE TALENCE www.talence.fr

Ces deux structures ont opté pour « un référencement naturel (français) » qui est explicité à la page : http://www.kanop-e.com/projets-emarketing/developper-le-trafic.php :

« Un référencement naturel poussé et de qualité
- Recherche de vos concurrents sur Internet
- Etude de leur positionnement
- Définition de mots clefs impactant sur le positionnement et le volume de trafic
- Optimisation technique de votre site
- Netlinking
- Tracking des visites
- Bilans réguliers, préconisations et ajustements »

Mon commentaire :

- La Mairie de Talence a-t-elle des concurrentes mieux positionnées ?

- Quels mots clés peuvent impacter le positionnement et le volume de trafic ? Personnellement je tape « mairie de talence » et je tombe directement sur le site.

- Netlinking, est défini dans la rubrique « lexique du e-marketing » : « Le netlinking (ou "échange de liens") consiste à créer une interconnexion de sites à thématiques similaires ou approchantes, par le biais de liens réciproques sous formes de mots clefs + échange de liens entre les sites sur ces mots clefs » (http://www.kanop-e.com/lexique-du-emarketing/netlinking.php ). C’est sans doute pour se "netlinker" avec des Mairies de gauche !

- Le tracking des visites n’est curieusement pas défini dans le lexique cité.

Enfin, je me suis rendu sur le site Internet de l’OCET. A la page http://www.ocet.fr/copyright-ocet.html , il est indiqué que la réalisation et le référencement du site sont effectués par Proxima Créative SA de Canéjean. Il semble que ladite société ait disparu en octobre 2008.


2 – Mon moteur de recherche a confirmé que la SA SYNOMIA se trouve bien à Boulogne Billancourt. Cette société est en charge du moteur de recherche du site de la Mairie.

J’ai testé ledit moteur.

Dans la fenêtre recherche, j’ai tapé : « Caza bonne », le moteur a répondu :
« Désolé, votre requête initiale ne correspond à aucun document. Souhaitez-vous essayer avec « case ET bonne » à la place de votre recherche ? Si cette suggestion ne correspond pas à ce que vous recherchez, nous vous invitons à vérifier l'orthographe des mots saisis ou à utiliser d'autres mots ».

Suivant les conseils prodigués, j’ai tapé « case ET bonne » dans le moteur de recherche :
La réponse a été d’une part une demande « d’affiner ma recherche » et, d’autre part une série de documents comportant le mot « bonne ».

Une autre requête : « Cazab onne ». Le moteur renvoie
Souhaitez-vous essayer avec « cazaux ET homme » à la place de votre recherche ?

A la recherche de notre premier adjoint, j’ai tapé : « Ville ga » et le moteur m’a répondu :
Désolé, votre requête initiale ne correspond à aucun document.Souhaitez-vous essayer avec « ville ET za » à la place de votre recherche ?

Souhaitant me rendre au stade nautique, j’ai tapé « stade nautic », la moulinette a renvoyé :
Désolé, votre requête initiale ne correspond à aucun document. Souhaitez-vous essayer avec « stade et notice » à la place de votre recherche ?

Sur ce, j’ai arrêté mes investigations car le bandonéon de la musique d’accueil commençait à me saouler…

Pour conclure, je citerai Droopy : "Hello, happy taxpayers !"

vendredi 10 juillet 2009

More Subventions

Lors de la séance du Conseil municipal du 9 juillet un certain nombre de subventions ont été votées :

Associations de parents d'élèves :

PEEP Collège Victor Louis 200
PEEP école Camus 200
FCPE école Michelet 300
APEL St Génès 300

Fédération nationale des blessés du poumon et combattants : 300

Ligue contre le cancer : 300

Centre animation jeunesse (CAJ) : une subvention supplémentaire de 16 500 € (ce qui porte la subvention totale à 246 500 € pour l'année 2009)

Fédération unie des clubs talençais d'électronique (qui a pour but de promouvoir et de coordonner la pratique du sport électronique) : 2 000

Centre social de Bagatelle : un complément de subvention de 96 000 € (ce qui porte la subvention totale à 171 000 € pour 2009)

Au total, 116 100 € ont été distribués.

jeudi 9 juillet 2009

La diplomatie du tri

Ce soir, lors du conseil municipal, Monsieur le Maire a décidé de ne pas répondre aux questions orales (qui doivent être remises par écrit) sous prétexte qu'elles n'avaient pas été reçues dans les délais (3 jours francs avant le conseil municipal du 9 juillet). Je signale que la présente question a été receptionnée par la mairie lundi 6 juillet.

Nous avons reçu le dossier du conseil municipal le vendredi 3 juillet dans l'après-midi et avant la lecture dudit dossier, nous ne savons pas si des questions orales sont prévues, car notre Maire maîtrise totalement l'ordre du jour.

Je vous livre donc ma question orale à laquelle le Maire n'a pas apporté de réponse.


Monsieur le Maire,

En avril 2008, quatre postes d’ambassadeurs du tri ont été créés à Talence. Je me suis rendu sur le site Internet de la Mairie pour recueillir de plus amples informations sur nos diplomates du tri.

Sur ledit site, à la rubrique publications, j’ai trouvé un document sur le tri sélectif (http://www.talence.fr/uploads/tx_anetbasedoc/tri-selectif_01.pdf) dans lequel était indiqué : « Pour toute information - Ambassadeurs du tri de Talence - http://www.talence.fr/ambassadeursdutri », j’ai voulu me rendre à cette page et ma surprise a été grande lorsque l’écran a affiché : « Erreur 404 – la page que vous cherchez à atteindre n’existe pas ou a été déplacée ».


Dois-je en déduire que les Ambassadeurs du tri n’existent pas ou que le service est en pleine restructuration ? Certainement pas, il doit s’agir d’une erreur car il serait dommage de se priver d’un service de la plus haute importance pour la survie de notre planète.

A ce propos, je souhaite avoir communication du bilan de l’activité "diplomatique" de nos ambassadeurs du tri :

- Peut-on avoir connaissance des rapports annuels d’activité de ce service ?

- Quel est l'impact de l’activité du service sur le comportement de tri sélectif des talençais ?

- Quel est le coût pour la collectivité de cette "diplomatie" ?





Source de l'image : www5.ac-lille.fr