dimanche 26 juin 2011

DebtOcraty

Debtocracy (Χρεοκρατία hreokratía) est un film documentaire sorti en 2011 de deux journalistes grecs : Katerina Kitidi et Aris Hatzistefanou. Le film traite principalement de la crise de la dette grecque de 2010, et prend pour exemple le cas de l'Equateur, et montre comment ce pays a réussi à s'en sortir grâce à un audit de sa dette et en répudiant une partie de sa dette.

Les fondateurs du projet Debtocracy soutiennent que la Grèce doit suivre la même voie en commençant par créer une commission d'audit de la dette souveraine puis en sortant de l'euro.

Ce film a connu un vif succès en Grèce. Près de 500.000 personnes ont visionné le film une semaine après sa sortie sur internet, plus d'un million quelques semaines plus tard. Il faut également savoir que le projet a été intégralement financé par des donations. (source)

Passer le pointeur de la souris sur CC (subtitles) et choisir français.


Debtocracy International Version par BitsnBytes


"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

vendredi 24 juin 2011

mercredi 15 juin 2011

L'appel d'Auch


Appel pour une plateforme militante et citoyenne permanente des unitaires du Sud-Ouest


Pour un programme vraiment à gauche, sortir du capitalisme et du productivisme !
Pour un Front élargi de gauche, battre la droite et l’extrême droite !

Le 16 avril à Agen, puis le 28 mai à Auch, nous, une centaine de militants et citoyens d’Aquitaine et Midi-Pyrénées, issus de toutes les sensibilités de la gauche d’alternative et du syndicalisme de lutte (*) nous sommes réunis en débats et ateliers politiques.

Face à la gravité de la situation démocratique, écologique et sociale, nous affirmons l’urgence d’une convergence de toute la gauche d’alternative, dans l’héritage du 29 mai 2005. Face aux exigences du moment, nous devons faire front le plus largement possible pour proposer au peuple de gauche, à tous ceux qui désespèrent, une alternative crédible et à vocation majoritaire aux impasses sociales-libérales du PS, ainsi qu’aux menaces de la droite sarkozyste et du FN.

Notre initiative se veut participative et citoyenne, ouverte aux personnes, associations, syndicats et organisations politiques. Notre initiative fait partie d’une démarche d’ensemble sur laquelle nous convergeons, pour :
- remettre radicalement en cause un système qui détruit la planète et les hommes,
- agir tous ensemble au quotidien dans les luttes et les terrains d’alternatives concrètes,
- rassembler dans un front politique uni à la présidentielle et aux législatives de 2012,
- proposer et construire une alternative politique par-delà 2012

Nous pensons qu’il faut en 2012 un candidat unique de la gauche de transformationsociale, économique et écologique à la présidentielle, ainsi que des candidatures unitaires dans toutes les circonscriptions aux législatives, sur un programme de rupture vraiment à gauche.

Ce programme doit s’adresser à l’ensemble du peuple de gauche, en s’appuyant sur les revendications des mouvements sociaux et écologistes récents, y compris ceux de la jeunesse et des « indignés » avec leurs exigences démocratiques.

Nous sommes disponibles pour la mise en œuvre d’un Front élargi de gauche afin de permettre à toutes les organisations et forces concernées, comme aux très nombreux citoyens sans parti, de se retrouver ensemble dans une grande alliance pour la transformation sociale, économique et écologique, un véritable Front d’unité populaire.

Dès à présent un espace d'interventions militantes et citoyennes s'impose à nous pour créer les conditions de ce large front, changer la donne politique et donner corps au renouveau à gauche. Il est de notre responsabilité de l'investir le plus largement possible, comme le propose aussi le Front de Gauche, en associant le NPA et toutes les autres sensibilités de la gauche d’alternative (Alternatifs, FASE, PCOF…). Par cette démarche, il s'agit de rassembler dans une construction commune, toutes les initiatives qui participent au dépassement des clivages partisans et des replis identitaires.

Pour lancer les bases larges et dynamiques d’un tel front, nous appelons à constituer des assemblées de citoyens et de militants dans tous les départements de l’Aquitaine et de Midi-Pyrénées, sans sujets tabous, pour porter l’alternative indispensable de rupture sociale et écologique à gauche. La lisibilité, la crédibilité de toute la gauche d’alternative et de son projet de transformation de la société en dépendent.

Auch le 28 mai 2011

NB : les signataires de cet appel invitent dès maintenant à une nouvelle réunion en septembre.

(*) étaient présents et en soutien des journées, des militants Alterekolos (gauche EE), Alternatifs, Communistes Unitaires, FASE, Gauche unitaire, NPA, Parti de gauche, PCOF, gauche PS, amis du Front de gauche, Attac, occitans, des syndicalistes CGT, Confédération paysanne, FSU et SUD.


dimanche 12 juin 2011

Cartographie de la planète, Talence aussi !

Les automobiles de  certaines sociétés multinationales parcourent tranquillement les rues des grandes métropoles mondiales pour en cartographier les rues en prenant des photos.

Vous avez sans doute déjà utilisé un logiciel qui vous permet de vous déplacer virtuellement, en  trois dimensions, dans les rues.

Talence n'échappe pas à la règle.... en voici quelques photos...

Cette cartographie de la planète ne pourrait-elle pas être dévoyée ?




"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

vendredi 10 juin 2011

Gimme Shelter - Playing For Change

Une chanson de 1969 reprise récemment : Gimmie Shelter

A apprécier sans modération pour les moins jeunes et pour les plus jeunes !






Les paroles :
Oh, a storm is threat'ning
My very life today
If I don't get some shelter
Oh yeah, I'm gonna fade away

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
War, children, it's just a shot away
It's just a shot away

Ooh, see the fire is sweepin'
Our very street today
Burns like a red coal carpet
Mad bull lost its way

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
War, children, it's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

Rape, murder!
It's just a shot away
It's just a shot away

The floods is threat'ning
My very life today
Gimme, gimme shelter
Or I'm gonna fade away

War, children, it's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away
It's just a shot away
I tell you love, sister, it's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
It's just a kiss away
Kiss away, kiss away 

"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...


vendredi 3 juin 2011

Alain Cazabonne : propos incongrus à l’égard des élus de l’opposition

La loi de Godwin

D'après Wikipedia : "La loi de Godwin provient d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu’il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. Par extension, du fait de la polysémie du mot « point », des « points Godwin » sont parfois attribués à l’unité.


Cette « loi » s'appuie sur l'hypothèse selon laquelle une discussion qui dure peut amener à remplacer des arguments par des analogies extrêmes. L'exemple le plus courant consiste à comparer le thème de la discussion avec une opinion nazie ou à traiter son interlocuteur de nazi et de fasciste (« facho »)".

Alain Cazabonne a-t-il atteint le point Godwin ce jour là ?

Pour rédiger ce post, afin d’éviter toute forme de procès,  j’ai attendu le compte rendu officiel de la séance du Conseil municipal du 27 avril 2011, on peut voir la vidéo sur le site de la Mairie ici (vidéos n°3 et 4) le passage en question ICI.

Voici une partie de la discussion sur la délibération n°3 du Conseil municipal du 27 avril 2011 :

Approbation du principe de la cession d'une parcelle communale à l'Association Musulmane de Talence – Promesse d'achat

Le contexte : Les élus de l'opposition critiquent la forme et le flou du texte de la délibération, le principe d'une vente du terrain plutôt que d'une location à long terme...

Mme GRESLARD : Nous précisons bien que c'est la condition de vente et non pas le projet, que ce soit très clair pour tout le monde.

M. LE MAIRE : Tout à fait. Je vous le dis tout de suite, je ne vous compare pas à la personne que je vais citer, c’est la démarche. Adolphe HITLER, lorsqu’il est devenu chancelier, avait dit à ses S.A.

Mme GRESLARD : Pardon ?

M. LE MAIRE : Laissez moi terminer, avait dit à ses S.A, c'est les services de sections d’assaut - j'ai bien précisé que je ne vous comparais pas à lui, je parle de la démarche - avait précisé ses sections d'assaut : « Il n’est pas interdit d’aller à l’église, vous pouvez aller à l’église ».

M. AMBRY : Vous pourriez avoir un autre exemple que celui que vous avez cité ?

M. LE MAIRE : Or, ils ne pouvaient pas y aller en uniforme et à côté, le port de l’uniforme était obligatoire. Je ne suis pas contre, mais je ferai tout ce que je peux pour ne pas que cela se fasse.


Sans commentaire… 

"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...