mardi 30 avril 2013

Écosocialisme : nouveau gadget ou nécessité ?

tƐg



 Conférence-débat à Talence

Écosocialisme : nouveau gadget ou nécessité ?


 avec

André Rosevegue


Militant écosocialiste (entre autres)



Que le capitalisme nous conduise dans le mur en klaxonnant ne fait aucun doute. Mais comment définir l’alternative à construire ?
 
La prise en compte du caractère fini des ressources, de la question climatique, de la question des risques, impose une transformation radicale et urgente de notre système dans les domaines social, écologique et démocratique.
 
La faillite du modèle soviétique - dont Tchernobyl restera le symbole - et les impasses du "social libéralisme" (vous avez dit social ?) imposent de réfléchir vite. La quadrature du cercle ?
 
L’écosocialisme est la piste la plus cohérente, et même la plus enthousiasmante, pour que l’on puisse imaginer une survie durable de l’Humanité sur cette planète.



Débat animé par


 Bernard Conte

Jeudi 16 mai 2013

 de 20h15 à 22h15


-------------------------------------------------------------------------

 Auditorium du Forum des Arts et de la Culture

 Place Alcala de Henares – À côté de la librairie Georges

 Centre ville de Talence
Tramway ligne B – station Forum
Contact : 06 98 52 99 78 -
bconte@free.fr  

 

jeudi 18 avril 2013

Alerte à la biologie de synthèse

Je relaie ici un document de l'association : Pièces et main d'oeuvre.




 


Quelles actions mènent, dans le domaine de la biologie de synthèse, nos courageux faucheurs d'OGM ? Je n'en ai pas d'écho (au logis). Il est vrai que la lutte contre les dérives possibles de la biologie de synthèse est bien peu "porteuse" en termes de débouchés médiatiques... et le fauchage d'éprouvettes et de cornues pourrait s'avérer beaucoup plus dangereux que celui de plants de maïs OGM.

"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...



 

lundi 15 avril 2013

L'exemple du Brésil : Be-Bop-A-Lula





Dans la logique de la Tiers-Mondialisation, l'histoire récente du Brésil peut fournir des clés de compréhension de la politique menée chez nous en France, comme en Europe.

Lula : la "gauche" néolibérale ou le Brésil parangon de l'ordolibéralisme.


"Quand, enfin, la gauche arriva au pouvoir, elle avait perdu la bataille des idées" (Perry Anderson, cité par E. SADER, « L’énigme Lula’ ou le devenir contradictoire de la gauche brésilienne », Alternatives Sud, vol. 17, n°37, 2010)

En 2002, le président Lula s’était mis d’accord avec le FMI pour que l’institution internationale l’aide à continuer les programmes économiques néolibéraux mis en oeuvre par son prédécesseur Cardoso.

A propos du Brésil de Lula - qui a clairement poursuivi la politique néolibérale de Cardoso -  A.S.A. Guimarães rappelle que la reconnaissance de droits est une compensation à l'impossibilité structurelle des nouvelles démocraties à fournir des droits sociaux et un niveau de vie plus important à la grande majorité de la population. C'est une forme de régulation du social qui redistribue les lignes de fractures sans remettre en cause les fondements de la reproduction des inégalités.

A. S. A. Guimarães, « Depois da democracia racial », Tempo Social: revista de sociologia da USP, 2006, vol. 18, no 2, p.279.
 "Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...

samedi 13 avril 2013

Echos de la conférence de Michel Cabannes sur les finances locales

Voici l'enregistrement vidéo de la conférence - débat
de Michel Cabannes :



Vidéo 1/2


Les finances locales dans la crise (Vidéo 1/2) par bernardconte

Vidéo 2/2 

Les finances locales dans la crise (2/2... par bernardconte

une seule vidéo 



Le Diaporama de la Conférence

























Les deux derniers ouvrages de Michel Cabannes :


La trajectoire néolibérale, Histoire d'un dérèglement sans fin, Le Bord De L'eau Eds, 2013.




Les finances locales sur la paille ?, Le Bord De L'eau Eds, 2011.





"Comprendre pour faire comprendre"...

vendredi 12 avril 2013

Toujours plus, jusqu'à l'overdose !

Toujours plus !

 
De bulle en bulle, toujours plus grosse, jusqu'à l'overdose financière !



Un document à voir !

Overdose : La prochaine crise financière




"Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...
 

mardi 9 avril 2013

La révolution numérique

tƐg
Conférence-débat à Talence

 La Révolution Numérique

avec
 
 

François Pellegrini

Professeur, Université Bordeaux I

Après les révolutions de l'écriture et de l'imprimerie, la révolution numérique transforme profondément la société. Internet, qui relie déjà plus de deux milliards de personnes, bouleverse les modes de production et de traitement de la connaissance, ainsi que les rapports sociaux.

L'espace numérique qui s'offre à l'humanité, et la puissance de traitement de l'information maintenant à la disposition des États et des entreprises privées, repose de façon aiguë les questions des fichiers, de la vie privée, et de l'anonymat, entre autres.

Comment pouvons-nous, "homo numericus", tirer parti des possibilités offertes par la révolution numérique ?

Le débat sera animé par

Bernard Conte

Mardi 23 avril 2013

de 20h15 à 22h15



-------------------------------------------------------------------------

Auditorium du Forum des Arts et de la Culture
Place Alcala de Henares – Au-dessus de la librairie Georges
Centre ville de Talence
Tramway ligne B – station Forum
Contact : 06 98 52 99 78 - bconte@free.fr
 
 

lundi 8 avril 2013

Mosquée de Talence : le terrain serait inconstructible

Voici le texte de mon intervention sur la décision n° 5, du Conseil municipal du 8 avril 2013, portant sur la vente de la parcelle BH 234 par la Mairie de Talence à l'Association Musulmane à Talence (AMT).

La parcelle BH 234 (ex BH1) est située en zone naturelle N3 du PLU et l’article 2 du PLU relatif à cette zone stipule les types de constructions pouvant être réalisées.

Je cite : « les nouvelles  occupations et utilisations du sol à destination d’équipements publics ou privés à usage sportif, récréatif, culturel, social et de loisir ».

Or, une mosquée, une église, un temple, une synagogue sont des édifices cultuels et, selon l’article 2 précité, leur construction n’est pas autorisée en zones naturelles. D’ailleurs, la délibération n°5 précise dans son premier paragraphe, qu’il s’agit bien de réaliser « un lieu de culte ».

Comment la Mairie peut-elle vendre un terrain pour construire un édifice cultuel sachant qu’un tel édifice ne peut être construit sur ledit terrain ?

Procéder à cette vente malgré tout, n’est-ce pas tromper, d’une certaine manière, nos amis musulmans ?

Pourquoi faire dépenser 180 000 euros à l’association musulmane à Talence, sachant que si la Mairie délivre un permis de construire, il s’avèrera illégal et sera vraisemblablement annulé par le tribunal administratif. Dès lors, l’association musulmane à Talence sera en droit de se retourner contre la Mairie pour avoir vendu un terrain non constructible pour une Mosquée.

Dans ces conditions, ne faudrait-il pas arrêter, dès à présent, tout le processus, c’est-à-dire la démolition du terrain de football et le déplacement de l’Ecole des sports motorisés ESTM) pour rechercher un autre terrain pouvant accueillir une Mosquée.

De plus, peu importe le mode de cession de la parcelle (BH 234) envisagé, c’est-à-dire vente à proprement parlé ou cession avec un bail emphytéotique, la construction d'un édifice cultuel en zone naturelle étant interdite, c'est un autre terrain (en zone urbaine) qu'il faut proposer à l'AMT.

En conséquence, poursuivre le processus engagé ne peut déboucher que sur une procédure illégale, coûteuse,… et en définitive, vouée à l’échec.

Et, pour finir, « les conditions particulières à faire figurer dans l'acte de cession au  profit de l'AMT » [situées en annexe de la décision]  précisant notamment la destination de la construction « à usage exclusif de mosquée » sont contraires à l'article 2 du PLU, puisque la destination de la construction est interdite par cet article.

Comment voter un acte qui a toutes les caractéristiques d’un acte illégal ?

L'ensemble de l'opposition a voté contre cette décision - L'ensemble des élus de la majorité a voté pour.

Dans sa réponse, le maire a notamment déclaré que le permis de construire avait, d'ores et déjà, été accordé.

Extrait du PLU relatif aux zones naturelles N3

Source : Germain 

  "Faire vivre la politique et non pas faire de la politique pour en vivre"...



dimanche 7 avril 2013

L'Afrique, nouvel enjeu des terres rares ?

Dans le cadre de l'information populaire, voici un diaporama sur les terres rares et l'Afrique :